InterviewsRotary Letter

Le choix des cannes (2ème partie)

Rotary Letter

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Les cannes à carpe n’ont cessé d’évoluer ces dernières décennies. Aujourd’hui, l’offre est énorme, avec des tailles et des puissances très variées, à tous les prix, il y en a vraiment pour tous les goûts. Nos auteurs vous donnent leur point de vue et leur choix en la matière.


Contribution de David Dauchy

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe

Tout d’abord, je voudrais remercier David de me donner la parole sur un sujet aussi vaste que le choix des cannes dans le monde halieutique et plus spécialement, dans le carpe game.

Je me souviens avoir économisé pendant plusieurs mois et après avoir touché mon premier salaire de vacanciers, je me suis rendu au magasin Deconinck en Belgique, pour acheter deux cannes de 3,60m pour une puissance de 2,5lbs. Il s’agissait de Bifa Lucky Strike de couleur verte, nous étions en 1992. J’étais fier de pouvoir pêcher avec de vraies cannes à carpe comme dans les magazines que je dévorais à chaque sortie.

David Dauchy


Habitant dans le Pas-de-Calais, cela correspondait à mes lieux de pêche à savoir les canaux, petites rivières et étangs communaux où mon vélo de facteur me transportait sans difficulté.
J’ai traîné mes bâtons verts pendant des années et en toute saison, ne cherchant pas à changer, car elle me correspondait parfaitement. Je pense qu’il y avait un côté nostalgique aussi.

Des cannes parfaites…

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Les cannes ont bien évolué ces dernières années, il y a forcément un modèle parfaitement adapté à vos besoins !

Et puis au détour de l’explosion de la pêche carpe en France et partout en Europe, l’envie de découvrir d’autres lieux, le permis en poche, un travail régulier, je me suis orienté vers d’autres fleurets.
Je me suis acheté un jeu de 3 cannes de 12 pieds 3lbs d’une marque hollandaise : des Platinium.

Ces cannes étaient tout simplement parfaites, légères, d’action semi-parabolique, fines et nerveuses. Quel plaisir de combattre les petites communes de ma rivière ou bien encore les quelques jolis sujets de l’étang d’entreprise.

On commençait aussi à parler de distance de pêche, le fait de lancer plus loin que les autres venait de faire son apparition avec le célèbre phénomène de la berge d’en face !
Cela pourrait faire une autre Rotary Letter, mais là n’est pas notre sujet du jour !
Je pouvais donc propulser facilement un plomb de 90g, le standard de l’époque, à bonne distance, c’est-à-dire environ 60/70m vers la fin des années 90.

Pour l’eau courante…

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Mes 10 pieds pour la rivière !

Toujours désireux d’évoluer et se faire plaisir, j’ai ensuite acheté un nouveau jeu de cannes en poignée full liège pour l’effet esthétique, mais aussi, car elles correspondaient plus à mes nouvelles aventures, à savoir la pêche de rivière et de fleuve.

Je me suis tourné vers des 12 pieds 3lbs avec une action plus rigide me permettant de monter en grammages de plombs sans difficultés. Il s’agissait de Wychwood Solace Classic. Je les ai traînées pendant de nombreuses années et je les ai vendues en 2019 pour vous dire !

En fonction des besoins !

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Une nouvelle génération de cannes

Depuis peu, j’utilise des cannes toujours de 12 pieds 3lbs à action de pointe, nerveuses et rapides en action afin de pouvoir pêcher à longue distance sur les plans d’eau de ma nouvelle région où je vis à savoir la Normandie.

Ces cannes sont des Trakker référence Propel en full duplon d’un noir mat du plus bel effet et disposant d’un anneau de départ de 50mm. Elles me correspondent parfaitement et ne me servent qu’à pêcher en étang ou en lac.
Désormais, je différencie mes jeux de cannes à mes lieux de pêche, chose impensable à l’époque, mais on évolue tout le temps, non ?

Pour mes pêches en rivière et en fleuve, j’utilise désormais des cannes de 10 pieds d’une puissance de 3lbs. Elles sont assez raides et je peux monter en grammages de plombs (dans les 270g pour les plus lourds).

Elles me suivent partout en eaux courantes et elles possèdent un bras de levier idéal pour manœuvrer les rushs puissants des poissons d’eaux libres. Elles ne coûtent pas très cher en plus, je me souviens les avoir payées dans les 50 euros lors d’une période de soldes. On est loin des prix à mes débuts !

De la qualité à moindre coût !

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Mes 12 pieds full liège !

D’ailleurs à l’heure où j’écris cet article lors de la période de confinement, je suis en train d’attendre un jeu de 10 pieds 3,5lbs de la marque RCG qui est la partie matériel de la firme Raptor. Rien que ce nom m’évoque la qualité du produit, il s’agit d’un modèle de canne avec le talon télé réglable qui limite leur encombrement une fois plié sans perdre de leur efficacité.

Les matériaux utilisés parlent d’eux-mêmes, blank carbone haute résistance, anneau minima afin d’alléger le tout, que demander de plus ?
Je les ai eus en main à Montluçon et ma première impression a été : Elles doivent et vont envoyer du lourd !

Elles vont me servir pour la pêche en Seine, mais surtout pour la pêche en stalking au moyen de mon float tube. Cela fera l’objet d’un article pour Carpe LSD ! J’ai hâte de les recevoir et de les essayer.
Oui, mais le prix me direz-vous ? Pour une finition comme celle-ci, il faut débourser seulement 109 euros sur le site RCG, pourquoi se priver, non ?

Comme vous l’avez vu, je ne parle pas de cannes de 13 pieds, car je n’en ai jamais utilisé. Pour en avoir essayé avec des amis, je n’aime pas la taille, la prise en main et l’action. Cela ne correspond pas à mon gabarit aussi donc logique pour moi de ne pas en acquérir !

Je laisse la parole à un autre auteur sur ce sujet passionnant des cannes à carpe, objet de tous les désirs depuis l’avènement et l’explosion de la pêche carpe. Mais comme je le répète toujours, il faut se faire plaisir et le choix d’une canne en fait largement parti !

Contribution de Arnaud Lathuille

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe

Durant plus de quinze ans, j’ai été partenaire technique de Caperlan. J’ai ainsi pu effectuer de nombreux tests de cannes.
J’ai notamment eu la chance de participer à la conception de quelques cannes et notamment, d’une canne sortie sous le nom “i-brid”.
Cette canne avait une poignée réglable en longueur (pour une adaptation à la morphologie de chaque pêcheur) avec un mécanisme que l’on retrouve aujourd’hui sur de nombreux bâtons de randonnée. Arnaud Lathuille

On pouvait aussi rajouter un élément à cette canne sans devoir couper son montage. On passait d’une canne 10 pieds en une canne 12 pieds en quelques secondes seulement. J’ai parfois aussi eu des cannes originales entre les mains.

Je peux par exemple citer une canne conçue avec des fibres de lin associées à des fibres de carbone. Un ami pêche toujours avec ce prototype qui doit être unique en France.

Durant ces phases de tests, j’ai beaucoup appris sur la conception et la fabrication des cannes. Pour pouvoir comparer différentes parties de la canne, je pêchais parfois avec 4 cannes possédant le même blank mais avec des finitions très différentes (poignée liège, mousse ou nouveau matériel, anneaux haut ou bas de gamme, disposition des anneaux, nombre d’anneaux…).

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Dès que je dois choisir une canne, une des premières choses que je regarde est bien sûr la nature des composants, mais je n’oublie jamais de tester le côté confortable du pommeau en mode gros combats !

Effets de mode !

C’est incroyable de voir l’importance de chaque composant de la canne, mais aussi de leur disposition. Durant les dernières années, j’ai eu de plus en plus souvent entre les mains des cannes avec un super look, mais très peu confortable lors des combats.

Caperlan n’a pas échappé aux effets de mode et de société. L’apparence avant tout… Triste société de consommation. J’ai encore en tête, une canne avec un pommeau en pointe. Sur le trépied, c’était la classe, mais une fois un mammouth au bout du fil, ce n’était plus la même chose.

Si le combat s’éternisait et que l’on devait poser le pommeau de la canne sur la cuisse pour se reposer ou pour pomper un peu plus fort, c’était un véritable calvaire. Ces mauvais souvenirs, je ne les oublierai jamais.

Pour moi dorénavant, dès que je dois choisir une canne, une des premières choses que je regarde est bien sûr la nature des composants, mais je n’oublie jamais de tester le côté confortable du pommeau en mode gros combat. Le look est sans doute le dernier de mes critères.

A l’heure actuelle, j’ai fait un gros tri dans mon matériel pour ne garder que l’essentiel. Je possède deux jeux de cannes. J’utilise l’une pour mes pêches en mode “dépose en bateau” et une autre pour une approche plus classique depuis la berge.

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
3 : Le look n’a que très peu d’importance pour moi, seule l’efficacité compte !

 

Petite et efficace !

Dans la plupart de mes sorties, j’utilise un petit bateau pour déposer de manière chirurgicale mes montages, mais aussi pour pouvoir transformer chaque départ en capture. La canne ne reste donc pas toujours sur la berge.

Elle monte dans l’embarcation pour la dépose et si tout va bien, pour le combat également. Dans de telles conditions, j’ai maintenant acquis le sentiment suivant : plus une canne est petite, plus elle est pratique dans une embarcation. J’emploie donc des cannes de 9 pieds / 3lbs. Les avantages sont très nombreux :
– Très faible encombrement dans le bateau.
– Très bonne maniabilité lors de la dépose.
– Une belle réserve de puissance même lors de gros combats à la verticale sous le bateau.
– Très faible encombrement dans le transport.

Leur principal point faible apparaît lors des pêches à longue distance quand on doit remonter le montage.

On doit un peu plus forcer qu’avec une canne plus grande qui offre un plus grand bras de levier à cette occasion.

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Dans la plupart de mes sorties, j’utilise un petit bateau pour déposer de manière chirurgicale mes montages. La canne ne reste donc pas toujours sur la berge. Elle monte dans l’embarcation pour la dépose et si tout va bien, pour le combat également. Dans de telles conditions, j’ai maintenant acquis le sentiment suivant : plus une canne est petite, plus elle est pratique dans une embarcation !

Dans le courant

Bien que je sois un inconditionnel de l’utilisation d’un petit bateau, il m’arrive souvent de pêcher sans.

Il s’agit soit de pêche en mode stalking (une méthode que je pratique de plus en plus) soit de pêche en mode rivière, notamment sur le Haut-Rhône, c’est-à-dire en amont de Lyon.

Sur ce fleuve, de nombreux postes que je fréquente avec mon frère ne nécessitent pas l’usage du bateau tant nous pêchons en bordure. Il faut dire que le courant y est souvent tellement soutenu (les carpes nagent au milieu des grosses truites sauvages) que ce serait de l’inconscience de sortir un pneumatique dans de telles conditions, mais en plus, cela ne servirait à rien.

Pour ce type de pêche, j’utilise des cannes de 12 pieds pour 3,5lbs. Dans de telles conditions, nous n’avons jamais besoin de lancers très loin. Cependant, elles doivent être suffisamment puissantes pour pouvoir contrer des poissons ultra combatifs souvent capturés à moins de 10m du bord.

Quand le détecteur s’emballe dans de telles conditions, il faut avoir une totale confiance en son matériel. Les premières secondes sont souvent d’une violence inouïe.

De plus, nous utilisons souvent de fortes plombées. La canne que nous utilisons doit donc rester suffisamment maniable (c’est notamment pour cela que nous préférons les 12 pieds aux 13 pieds) pour lancer dans des conditions pas toujours très académiques, souvent sous les frondaisons.

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Pour moi, il n’existe pas de canne universelle. Chaque carpiste doit donc adapter son matériel à son approche et à son style de pêche !

A l’heure actuelle, pour moi, il n’existe pas de canne universelle. Chaque carpiste doit donc adapter son matériel à son approche et à son style de pêche. Des concessions (qualité, confort, puissance, look…) seront obligatoires. A vous de faire le bon choix !


Contribution de Raphaël Biagini

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
La pêche de la carpe est une passion et le plus important est de vous faire plaisir !

Les cannes à carpe, représentent à elles seules elles toute une passion ! Pour prendre la suite de la contribution apportée par David, je me souviens encore de la toute première que j’ai eue entre les mains. C’était en 1993-94, et elle m’avait été offerte par mon grand-père. C’était une canne Rime, achetée sur le magazine Pêche Pratique, je m’en souviens comme si c’était hier ! J’étais pré-adolescent et complétement obsédé par ce poisson que je n’arrivais pas à attraper, et avoir ce bijou, car s’en était un, me faisais rêver ! Raphaël Biagini

Le doux souvenir de cette merveilleuse époque passée, entrons dans le vif du sujet. Comment choisir ses cannes pour pêcher la carpe ? Cette question est simple et complexe à la fois. En fait, tout dépend de qui vous êtes physiquement, de ce que vous voulez en faire, de votre budget, et de vos envies.

Définir les critères de sélection

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
A titre personnel, je pense qu’une canne de 12 pieds 3lbs est un bon compromis, une option passe partout.

Notre physique peut avoir son importance. Pour vous donner un exemple, je suis assez grand, je fais plus de 1,90m, et je ressens une certaine harmonie lorsque j’utilise des cannes de 13 pieds. J’aime également utiliser des cannes plus courtes, mais cette catégorie me convient plutôt bien. Il en va de même pour leur puissance.

Tout le monde n’a pas la capacité d’utiliser un blank correctement lorsqu’il s’agit de lancer par exemple. C’est une combinaison entre rapidité, technique et force physique. La technique est ce qui importe le plus lorsqu’il s’agit de propulser un montage à longue distance, mais cet aspect est rarement maîtrisé et est souvent compensé par notre rapidité et notre force physique.

L’idéal ici est de trouver le bon équilibre pour que votre canne fasse partie de l’ensemble dont vous êtes la pièce centrale. Sa taille et sa puissance doivent donc être en accord avec vous, et vous être la seule personne qui puisse réellement définir ces critères.

Le bon compromis

Votre façon de pêcher est incontestablement un autre facteur dont vous devez tenir compte. Il y a une très grande différence entre utiliser des techniques extrêmement fines, dans des petites eaux aux fonds propres, et pêcher un fleuve immense où un plomb de 200 grammes ne tient pas à plus de 5 mètres du bord.

J’exagère un peu, bien entendu, mais je pense que cette comparaison résume bien le problème. Il existe des cannes pour aborder absolument tous les types de configuration. Malheureusement, en avoir des dizaines n’est pas à la portée de tout le monde, et vous allez probablement devoir faire un choix judicieux, trouvez quelque chose qui convient parfaitement à la majorité des situations auxquelles vous êtes confronté.

Pour vous donner un exemple une fois encore, dans le passé, je pêchais beaucoup d’endroits encombrés, des endroits à fort courant, des grands lacs, et mon objectif était d’attraper de très grosses carpes. Compte tenu de ma taille et de toutes ces spécificités, des 13 pieds 3,5lbs, puissantes, correspondaient vraiment à mes besoins.

Aujourd’hui, la situation est différente. Je pêche aux Etats-Unis, dans des contextes pouvant aller d’un extrême à l’autre. J’utilise des cannes de 12 pieds 3lbs, ni trop souples, ni trop raides, et c’est un bon compromis, une solution passe-partout.

Selon votre budget

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
En matière de canne à carpe, il est possible de trouver de très bons produits à moins de 100€ !

Vous vous en doutez bien, votre budget va avoir un impact certain sur le choix des cannes auxquelles vous pouvez avoir accès.

Cela dit, attention, pas cher ne veut pas forcément dire mauvais, loin de là !

Il est évident que plus vous souhaitez dépenser d’argent, plus l’étendue des produits disponibles est grande.

Mais comme le disait David auparavant, il est possible de trouver de très bons produits à moins de 100€.

Si vous êtes financièrement limité, n’hésitez pas à aller sur les réseaux sociaux, demandez aux autres quels sont les meilleurs produits et pourquoi. Vous aurez ne nombreux avis et cela vous aidera à choisir.

A titre personnel, je pêche avec des produits de la marque Carp Spirit, et j’aime beaucoup la gamme Blax qui représente une excellente alternative pour les budgets serrés.

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Mon choix pour les USA !

Privilégiez le plaisir

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Toutes les cannes disponibles sur le marché permettent de combattre une carpe, quelle que soit sa taille d’ailleurs !

Enfin, il reste vos envies, et pour moi, c’est ce qui compte le plus ! La pêche est une passion, et rêver est à mes yeux ce qu’il y a de plus important. Soyons objectif, utiliser un « outil » qui vous convient parfaitement, c’est du bon sens.

Cela dit, nous sommes en 2020 et toutes les cannes permettent de combattre une carpe, quel que soit son poids d’ailleurs. Il faut donc que vous soyez heureux, que vous vous sentiez bien, et cela passe par l’achat d’un produit qui vous plaît, non pas pour des raisons techniques, mais parce qu’il vous fait vraiment plaisir !

Voici réellement les quatre grandes raisons qui orientent mes choix en matière de cannes à carpe. Vivez votre passion à fond en ne perdant jamais de l’esprit que ce qui importe le plus, c’est que celles-ci vous comblent et vous permettent de vivre de bons moments.

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Quand je pêchais les grosses carpes françaises, mon choix se portait sur des modèles de 13 pieds 3,5lbs !

Contribution de Vasco Ferreira

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Mon choix depuis de nombreuses années en termes de taille : 12 pieds !

Pendant longtemps, le standard « canne à carpe » était le modèle 13 pieds 3,5lbs. Je ne saurais trop vous dire pourquoi, car personnellement, je trouve cette tige de carbone pas du tout maniable et peu pratique à l’usage.

Alors certes, pour propulser des montages au-delà des 120 mètres ou des charges lourdes, elle prouvera son efficacité, mais je trouve qu’il y a plus de défauts que de qualités à utiliser cette longueur. Cependant, comme tout passionné un peu « déjanté », j’en possède quand même un jeu, mais il y a très longtemps qu’il a vu le bord de l’eau, il s’agit des Sert Obsession 13 pieds 3,5lbs.

Vasco Ferreira


D’ailleurs, mon histoire avec les cannes à carpes date de la fin des années 80. Les toutes premières viennent de Belgique. En effet, à cette époque, l’offre en France était relativement faible. Donc j’ai fait l’acquisition d’un jeu de BIFA 12 pieds 2,25lbs, c’étaient mes précieuses en 1988.

Mon idéal en matière de canne à carpe

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Depuis quelque temps, les cannes 10 pieds ont fait leur apparition et ont conquis de nombreux pêcheurs !

Ensuite, j’ai enchaîné avec des Eurocasting rapidement suivies par des IMX puis des Dream Maker pour finir avec des Wildies, voilà mes jeux de cannes jusqu’en 2000. Mais la particularité de toutes ces cannes, c’est qu’elles sont uniquement en 12 pieds.

C’est à la suite de mon arrivée chez Prowess que je me suis intéressé de plus près aux divers critères qui font une bonne canne à pêche et j’ai beaucoup appris au contact de Fabien Monteil, concepteur des fameuses cannes Prowess. A la suite de nos différents échanges, il a mis au point la fameuse REVOLT 10 pieds qui, encore aujourd’hui, représente selon moi l’idéal de la canne courte en 3 mètres. Par la suite, elle sera suivie du modèle collector.

Vous l’aurez certainement compris, mon idéal de canne est le modèle 12 pieds et si possible en 3,5lbs. Je trouve ce compromis parfait, il permet d’atteindre des distances honorables pour un lanceur médiocre et il n’est pas encombrant quand l’on pêche sur des postes exigus. Le plaisir procuré sur le poisson est agréable pour peu que l’on s’oriente vers des cannes un peu plus souples.

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Une 10 pieds en pleine action !

Mais depuis de nombreuses années, je dois l’admettre, les cannes 10 pieds ont fait irruption dans mon fourreau. J’ai identifié tout de suite diverses qualités et pas des moindres. A l’issue de mon retour chez Prowess, j’ai eu la chance de prendre en main la nouvelle Winfall en 10 pieds dans la version poignée liège, lors du salon de Montluçon et il n’y a pas à dire : c’est la digne héritière de la Revolt, sans aucun doute.

Donc pour vous résumer, cette taille de canne prend de plus en plus de place sur le marché, voire même des modèles plus petits encore et ce n’est pas un hasard. Rendez-vous compte, c’est la taille idéale pour déposer vos montages en bateau.

Elle permet de faire de la pêche à rôder pratiquement partout. Vous serez également à l’aise en grands lacs ou en petits étangs et les eaux courantes ne leur feront pas peur. Vous pouvez lancer de lourdes charges (doucement quand même !) et j’oublie certainement encore d’autres avantages liés à leurs tailles réduites.

De nombreuses puissances sont disponibles de la 3lbs jusqu‘à la 4,5lbs vous trouverez sans nul doute votre bonheur.
Alors n’hésitez plus mettez vos réticences de côté et essayez les cannes plus courtes.

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Mon dernier coup de cœur la Winfall 10 pieds Prowess

 

Le choix des cannes | CARPLSD | Le magazine carpe
Le retour du liège sur les cannes

 

Le choix des cannes (1ère partie)

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton retour en haut de la page
Chargement...
X
X