Sessions - Récits

Le bon timing à Orient !

Simon Crow

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Depuis quelques années déjà, j’avais envie de pêcher le légendaire lac de la Forêt d’Orient au printemps, mais pour une raison ou une autre, je ne l’avais jamais fait. Cette année, cependant, j’avais planifié dix jours avec mon ami de longue date, Christian Finkelde, pour enfin pêcher le fameux lac.

Au fil des années Chris a souvent pêché ce lac et nous avions prévu de nous rencontrer sur place. Malheureusement, je suis arrivé en retard à cause d’un problème avec la voiture. Du coup nos sessions se chevauchaient de seulement quelques jours.

Sale temps

J’ai rejoint Chris dans la baie de Géraudot où il y avait beaucoup de carpes. Le temps avait été très mauvais depuis son arrivé et il était prévu que la météo ne change pas pendant la première moitié de ma session.

Des pluies battantes, des vents très forts, et même de la neige par moment ! Pendant ce temps les carpes avaient la bouche fermée. Nous étions bloqués dans les biwys sur le bateau, en attendant que le temps s’améliore.
Mais les poissons avaient déjà bougé et nous devions partir à leur recherche. Au cours des jours suivants, nous avons visité à la rame tous les coins du lac en essayant de les trouver.

Le-bon-timing-à-Orient | CARPLSDNous avons parcouru des kilomètres pendant plusieurs jours, passant toute la journée à scruter les roseaux, les obstacles, les arbres et les baies, en vain. C’était comme une mission des forces spéciales. Chris a malheureusement dû rentrer à la maison et dès son départ, nous savions que la pêche allait s’améliorer. Le temps était enfin favorable et j’ai atterri sur la pointe d’Italie, où j’ai trouvé un banc de carpes près des arbres.

Les efforts payent

Quelques heures après avoir trouvé mes spots, j’ai capturé un premier poisson. Durant les 36 heures suivantes, j’ai encore pris 4 carpes et j’en ai perdu une. Bien sûr, cette dernière était la plus grosse du lot, que j’estime aux alentours des 25kg. La plus grosse que j’ai mise sur le tapis faisait un peu plus de 20kg, mais pour être honnête, je m’en fichais pas mal.

J’étais simplement ravi d’attraper des carpes à Orient après avoir déployé tant d’efforts.

J’ai attrapé tous mes poissons avec des appâts et montages très simples. Des montages type nœud sans nœud avec line-aligner et des bas de lignes et corps de lignes très costauds, combinés avec des bouillettes denses.

Ce que j’ai fait n’avait rien d’extraordinaire. La clé n’était pas dans la tactique, la technique ou les appâts que j’ai utilisés, c’est plutôt le fait de ne jamais abandonner, de persister.

Le-bon-timing-à-Orient | CARPLSDJ’ai travaillé d’arrache-pied pour trouver les poissons, inspectant presque quotidiennement toutes les zones de pêche.

Parfois, il ne s’agit pas de tout miser sur les appâts et le matériel que vous utilisez. Il s’agit simplement d’avoir le bon état d’esprit, de ne jamais baisser les bras et de tomber en face. J’étais sur le lac quand les carpes se sont réveillées, contrairement à Chris qui avait malheureusement dû partir trop tôt. C’est aussi comme ça la pêche de la carpe.

  
Appâts utilisés : bouillettes DNA Baits SLK
Bas de ligne : Avid Captive35lb
Hameçons taille 2
Plombs : Avid Outline Extremity 224g
Agrafes-plomb : Avid Ringed Lead Clips
Cannes : Avid Extremity 12 pieds, 3,5lbs

 

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Étiquettes
Bouton Haut de page
Fermer
Fermer
Loading...
X
X