Techniques & Stratégies

10 Bons conseils pour l’hiver !

Lee Morris

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Le spécialiste britannique Lee Morris, célèbre consultant chez Fox, nous donne 10 bons conseils pour mieux pêcher en hiver.

Conseil 1 : Choisissez le bon plan d’eau !
10 Bons conseils pour l’hiver !
C’est l’une des choses les plus déterminantes au niveau des résultats. J’ai passé pas mal d’hivers à me casser les dents sur des plans d’eau bien trop compliqués pour la pêche en hiver. La plupart des carpistes n’ont pas énormément de temps pour aller à la pêche, 1 à 2 jours/nuits maximum par semaine.

Le temps passé au bord de l’eau est donc précieux, donc durant les mois les plus froids de l’année je vous déconseille de vous investir dans les eaux sous-peuplées où déjà difficiles en été, et orientez-vous plutôt sur des eaux bien peuplées et relativement faciles.

Personnellement j’opte aujourd’hui pour des eaux bien peuplées et je me contente des poissons de toutes tailles. J’ai eu de très bons résultats sur les eaux de seulement quelques hectares et relativement peu profondes, mais également sur celles qui, le reste de l’année, ne sont pas trop chargées en herbes. Sur un plan d’eau de seulement quelques hectares on finit toujours par trouver les carpes qui, rappelons-le, ne sont que très peu mobiles et très peu actives en hiver. Sur les grandes eaux il est très, très compliqué de localiser les poissons en hiver…

Conseil 2 : Optez pour le confort !
10 Bons conseils pour l’hiver !
Rien n’est aussi important en hiver que de s’habiller avec de bons vêtement bien adaptés au climat hivernal, d’avoir un biwy qui tient la route et d’avoir un vrai bon sac de couchage 5 saisons ! Il est impossible de bien pêcher quand on souffre du froid.

On perd la concentration et puis la motivation. Il est donc indispensable d’investir dans des vêtements thermiques qui se portent en plusieurs couches. Un bonnet ou chapeau, une bonne paire de gants et des bottes fourrées sont également indispensables.

Des boissons, soupes et repas chauds sont très efficaces pour combattre le froid aussi. En ayant bien chaud il est plus facile de bien rester connecté avec sa pêche et le plan d’eau qu’il faut observer un maximum car le moindre petit signe de présence d’une carpe quelque part pourrait conduire à la découverte d’un véritable hot spot hivernal !

Conseil 3 : Tentez vos chances avec des asticots et des casters !

10 Bons conseils pour l’hiver !

Les asticots se classent parmi les tout meilleurs appâts d’hiver pour pêcher la carpe. C’est un appât qui par ailleurs pourrait être terriblement efficace durant toute l’année, sauf que durant les autres saisons il intéresse trop les autres poissons blancs.

10 Bons conseils pour l’hiver !

Certains carpistes préconisent d’amorcer d’assez grosses quantités d’asticots mais personnellement je trouve qu’il est bien plus efficace d’amorcer très peu mais souvent. J’aime bien utiliser des asticots ou une petite pop-up fluo comme esche puis de la combiner avec une petite chaussette remplie de casters.

Cela en soi suffit bien souvent déjà pour déclencher une touche, mais si j’ai l’impression qu’il y a suffisamment de carpes sur le poste je n’hésite pas à amorcer un peu d’asticots et casters autour du montage…

Conseil 4 : Amorcez avec des appâts solubles !

10 Bons conseils pour l’hiver !
Je pêche avec des bouillettes durant toute l’année, même dans les eaux froides. Durant l’été et l’automne je pêche surtout avec des bouillettes à base de farine de poisson, mais quand la température de l’eau descend vraiment je préfère pêcher avec une bille plus digeste (contenant des ingrédients solubles) que les carpes supportent mieux quand leur métabolisme fonctionne au ralenti.

Conseil 5 : Préparez le terrain !

J’aime bien pratiquer des amorçages d’accoutumance quelle que soit la saison, mais en hiver leur impact sur les résultats est encore plus frappant. Amorcer régulièrement différents endroits avec un appât spécifique permet de mettre les carpes en confiance.

Plus souvent vous amorcez, plus les poissons se conditionnent positivement. Pour cette raison je commence déjà à amorcer régulièrement à partir de l’automne avec des billes digestes afin d’avoir un appât le plus efficace possible une fois que l’hiver arrive.

Bien sûr, plus l’eau est froide moins j’amorce, mais même pendant la période hivernale j’amorce régulièrement de petites quantités entre mes sorties de pêche pour habituer les carpes à trouver et consommer mes appâts.

Conseil 6 : En cas de doute tendez vos lignes au plein milieu du lac !

En hiver, la plupart des carpistes font d’abord le tour d’un lac dans l’espoir de trouver les poissons quelque part car après tout le plus important maintenant est de localiser les carpes. Toutefois, en cette saison il y a bien des jours où les carpes ne se montrent pas du tout.

Quand vous n’avez pas la moindre idée où sont les carpes il n’est pas idiot de pêcher d’abord la partie centrale (le milieu) d’un étang ou d’une gravière. Je ne sais pas pourquoi les carpes se regroupent au plein milieu d’un plan d’eau, mais cela arrive trop souvent pour que ce soit un hasard.

Une fois les lignes tendues continuez à observer sans cesse le reste du plan d’eau à la recherche de signes qui pourraient trahir la présence des carpes.

Conseil 7 : Préférez les postes situés à l’abri du vent !

En hiver, les berges où on a le vent dans le dos ou d’autres zones situées à l’abri du vent (une baie, la bordure d’une île) offrent le meilleur confort aux carpes car généralement l’eau y est un petit peu moins froide. Sur ces postes bien à l’abri il est aussi plus facile d’observer des signes de présence de carpes en surface.

Parfois je passe d’abord plusieurs heures à observer les zones situées « derrière » le vent et je monte seulement une canne quand j’observe une carpe quelque part.

Conseil 8 : Pêchez avec des esches de couleur éclatante !

10 Bons conseils pour l’hiver !
J’opte systématiquement pour des esches bien visibles. La stimulation visuelle est un vrai plus dans les eaux claires en hiver. Une petite pop-up fluo fait souvent la différence. Même si j’amorce avec des asticots j’adore escher mon montage avec une petite pop-up que je coiffe avec quelques asticots pour avoir le double effet Kiss Cool !

Conseil 9 : Emportez toujours quelques montages Zig avec vous !

10 Bons conseils pour l’hiver !Les carpes passent le plus clair de leur temps dans les couches d’eau intermédiaires puis descendent sur le fond pour se nourrir. Cependant, une grande partie du temps, elles acceptent aussi la nourriture qu’elles trouvent entre deux eaux, comme des alevins, des insectes et des larves…ou encore nos esches !

Souvent, pendant l’hiver, il y a des jours de haute pression avec un beau ciel bleu et du soleil, et ces conditions peuvent pousser les carpes à passer toute la journée et la nuit dans les couches d’eau intermédiaires. Lors des jours comme ça un Zig Rig peut être la seule tactique capable de déclencher une touche.

10 Bons conseils pour l’hiver !

En règle générale j’expérimente d’abord avec plusieurs esches présentées à des hauteurs différentes jusqu’à avoir une première touche, puis je règle toutes mes esches à la même hauteur. Mon esche préférée est artificielle : un Zig Aligna noir ou jaune !

Conseil 10 : Jouez la discrétion !

10 Bons conseils pour l’hiver !
Étant donné que les eaux sont souvent très claires en hiver j’utilise du fluorocarbone Trans Khaki aussi bien en corps de ligne qu’en leader. Ce type de fil est quasiment invisible sous l’eau ce qui réduit les risques d’alerter ou de faire fuir les carpes. L’avantage du fluorocarbone est aussi que c’est lourd et ça se plaque bien sur le fond.

Puis en utilisant des petits hameçons et des bas de ligne assez fins on augmente également ses chances d’avoir des touches en hiver.

MAGAZINE CARPE EN MODE AUDIO

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton retour en haut de la page
Chargement...
X
X