Sessions - RécitsTechniques & Stratégies

Petit road trip en janvier

Alan Blair

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

J‘ai pris une bonne résolution pour 2020 : pêcher beaucoup plus pour moi-même ! J’ai rejoint un syndicat et ma carte de membre est arrivée aujourd’hui.

Cela faisait plus de 5 ans que je n’avais pas été membre d’un syndicat. (Un syndicat est un lac où seul un groupe constitué de pêcheurs sélectionnés a le droit de pêcher pendant un certain temps – il existe beaucoup de syndicats en Angleterre. NDLR)

Ma femme Chloé et moi sommes parvenus à un accord selon lequel j’ai droit à une ou deux nuits de pêche en milieu de semaine, selon que je sois en déplacement à l’étranger ou pris seulement le samedi pour faire une démo dans un magasin chez nous.

Merci Clo, tu es merveilleuse !

Malgré cela, je me retrouve sur le « Nash stock pond » ce soir, mais nous y reviendrons plus tard – je pensais qu’il était plus important de tester de nouveaux produits que d’aller à la pêche pour moi-même. Donc, même si j’ai ma carte pour le syndicat et le feu vert de ma femme, il y aura quand même pas mal d’occasions où le travail m’empêchera de faire comme je veux. Toutefois, j’ai quand même quelques dates dans mon agenda pour ma pêche personnelle.

Première pêche avec Henry

Petit road trip en janvier | Alan Blair | CARP LSDMa principale aventure de pêche ce mois-ci m’a vu partir en voyage avec Henry Lennon. J’aime passer un peu de temps avec tous les gars de notre team au cours de l’année, et ce n’est que lorsque j’ai écouté l’un de nos podcasts mettant en vedette Henry que j’ai réalisé que je n’avais pas encore pêché avec lui. Il est avec nous depuis plus d’un an, donc je me sentais vraiment mal.

Durant le podcast Dan lui a demandé s’il avait déjà été inspiré par l’un des gars de notre team, et il a répondu très franchement « Non, pas vraiment ! ». Dan lui a ensuite demandé s’il avait déjà pêché avec moi, et sa réponse fut « Non ! ». C’est à ce moment-là que j’ai pensé « Wow, faut vraiment que je pêche un coup avec lui ».

 

La tentation est trop forte !

Puis Dan a raconté une petite histoire que vous devez vraiment écouter, concernant un diaporama que j’avais fait au Carp Syndicate, et pendant ce temps, Henry amorçait des carpes avec des appâts flottants en attendant que les enfants rentrent de l’école pour qu’ils puissent tenter leur chance pour prendre un ou deux poissons.

Quand je l’ai rejoint sur place, il était en train de lancer une ligne en direction des carpes, mais il m’a dit qu’il ne voulait pas réellement en prendre une, mais plutôt les garder actives sur les appâts en attendant l’arrivée des enfants.

En leur lançant un hameçon esché dessus la touche ne devrait pas tarder ?! Il ne faut pas me prendre pour un … ! Enfin, contrairement à lui qui était là pour un 48 heures, j’étais juste de passage, et j’ai sorti une canne, j’ai lancé et je lui ai pris une carpe sous le nez !

Il me l’a reproché un peu, gentiment, alors que je ne voulais pas du tout lui donner l’impression d’être un pêcheur égoïste qui vole des carpes aux enfants.

Direction les Pays-Bas

Pour me racheter j’ai donc organisé un petit voyage aux Pays-Bas avec lui, impliquant une journée de travail dans un magasin, ce que je pensais être bénéfique pour Henry, dans un stand animé et répondant à des questions. La destination était Hareco Hengelsport qui est un très grand magasin en Hollande.

C’est un magasin incroyable, l’un des 3 plus grands de la région. Comme à chaque fois quand je fais une animation dans un magasin à l’étranger, j’essaie toujours de pêcher un peu aussi dans la région. Alors nous avons décollé le jeudi après-midi et nous nous sommes dirigés vers l’Eurotunnel.

En principe je me débrouille toujours pour ne pas conduire lors de ces voyages, non pas parce que je ne peux pas mais parce que je préfère travailler sur mon ordi pendant ce temps, ou réaliser des bas de lignes. Initialement le plan était qu’Henry serait au volant, mais avant de partir, j’ai été sévèrement averti par tous les employés de Nash : « Ne laisse pas conduire Henry ! ».
Il a une certaine réputation, ayant récemment cabossé une nouvelle camionnette et perdu ses clés aux Pays-Bas !

J’ai donc suivi leurs conseils et j’ai fini par conduire moi-même. Mais nous avons utilisé le temps à bon escient et Henry a passé tout son temps à répondre aux questions qu’on me posait sur les réseaux sociaux. Non seulement nous sommes arrivés en un seul morceau mais c’était super productif aussi !

Petit road trip en janvier | Alan Blair | CARP LSD

Nous sommes arrivés à notre destination d’arrêt en Belgique vers 22h. De Karperhoeven est un complexe de lacs privés commerciaux comme il n’y en a pas beaucoup en Europe. On y trouve aussi bien de grands lacs encombrés d’herbes avec une petite population de gros poissons que des petits étangs avec beaucoup de carpes.

Cela donne au pêcheur beaucoup de choix, il y en a pour tous les goûts et on y trouve même un beau club-house et des toilettes. J’y ai déjà pêché avant, il y a environ un an, faisant une nuit dans des conditions glaciales. À cette occasion j’ai dû casser la glace pour pouvoir tendre mes lignes, et le lendemain matin, j’ai eu la chance d’avoir une touche sous la glace !

Quelques autres gars de chez Nash y sont allés au début de l’automne et ont passé un très bon moment, avec Alfie attrapant une méga commune de presque 20kg.

Sous la végétation

Nous avons rencontré Marco et le propriétaire Timmy, qui nous ont donné le choix. Installez-vous où vous voulez. Henry avait à cœur de pêcher le nouveau lac du complexe, Gio’s, qui n’a ouvert que récemment. J’ai sauté sur celle d’à côté et nous avons essayé d’attraper des carpes.

Je suis sorti en bateau à leur recherche mais l’eau était assez trouble et même la lumière de ma torche puissante ne pénétrait pas dans l’eau. Henry était confronté au même problème, mais il a quand même réussi à trouver un poisson.

La seule chose sur laquelle je pouvais compter c’était ma connaissance de cette eau de mon précédent voyage. Le lac est rectangulaire, uniforme en profondeur et vaseux, mais sur une rive, il y a une végétation surplombante plus dense que sur le reste du lac et lors de ma précédente session les carpes étaient toutes là.

Petit road trip en janvier | Alan Blair | CARP LSD

J’ai parié là-dessus et j’ai placé des montages Zig très courts contre cette berge en me servant d’un bateau pour être sûr d’être bien présenté. Je me suis endormi confiant mais je me suis réveillé le lendemain matin et rien ne s’était passé.

Je ne peux que présumer que la température de l’eau n’était pas aussi froide que l’année précédente et que les poissons étaient encore bien repartis sur du reste du lac. Il n’avait pas encore fait assez froid cet hiver.

Une heure pour bien terminer…

Henry aussi n’avait rien pris non plus malgré ses efforts, donc nous étions tous les deux un peu déçus. Il ne nous restait plus qu’une heure environ, alors plutôt que de continuer comme ça avec la quasi-certitude de ne rien prendre nous avons décidé de rejoindre Marco qui lui avait pris pas moins de 7 carpes durant la nuit !

Il était installé sur l’un des petits étangs faciles. Pendant que j’étais en train de rassembler mes affaires, j’ai vu une grosse koï nager en bordure. J’ai vite pris ma canne à rôder et éché l’hameçon d’asticots. J’ai suivi la koï et lancé les asticots trois fois de suites sur sa trajectoire, mais à chaque fois elle les ignorait complètement.

Petit road trip en janvier | Alan Blair | CARP LSD
Marco avec l’une de ses 7 carpes de sa nuit.

 

Sur le lac à Marco, j’ai choisi de pêcher quelques obstacles, alors qu’Henry pêchait contre des roseaux mourants. Nous avons tous deux utilisé des montages Ronnie Rig avec des petites pop-ups Citruz 12mm et en n’amorçant que quelques appâts autour.

Nous avons simplement lancé nos lignes depuis la berge, en minimisant les perturbations. Pendant que Marco nous préparait le petit-déjeuner, nous avons réussi à prendre 2 carpes chacun en un rien de temps. Dans le lot Henry avait une superbe fully et il était méga content.

C’est tellement agréable de voir quelqu’un qui vibre si fort lors d’une capture. Sur le ton de la plaisanterie nous nous sommes moqués de Marco en lui disant que nous avions capturé 4 poissons en moins d’une heure alors qu’il lui a fallu toute une nuit pour en prendre 7 !

A la recherche de carpes actives

Nous avons dit au revoir à Marco et Timmy, et nous sommes allés à Hareco afin de préparer notre stand pour le lendemain. Nous avons rencontré Tim, qui travaille au magasin et fait également partie de la team Nash Benelux.

C’est un jeune formidable, passionné par sa pêche et une fois que nous avions fini, il nous a emmenés pêcher avec lui. Le premier port d’escale était un lieu vraiment intéressant qui était un grand réseau fluvial à marée.

Nous avons pêché un lac d’environ 10ha qui était relié à tout cela, à côté d’une grande arrivée d’eau dont le débit changeait en fonction des marées. À cet endroit le lac était bien plus profond et ces zones profondes sont souvent les hot spots hivernaux sur les lacs de faible profondeur à topographie monotone.

Nous n’avons pas insisté longtemps, juste quelques heures. C’est l’un de ces lieux que si les poissons sont là, vous les attraperez rapidement. Dans notre cas, il semblait qu’ils n’étaient pas là, alors nous sommes partis, mais pas avant qu’Henry n’ait perdu les clés de la camionnette !

Heureusement, j’avais une clé de réserve mais nous avons perdu une heure pendant qu’il les cherchait, et il s’est avéré qu’elles étaient en fait sur le contact. Après les avoir trouvés, je ne le lui ai pas dit immédiatement et je l’ai laissé transpirer un bon moment !

Petit road trip en janvier | Alan Blair | CARP LSD

Nous avons dîné et réévalué la situation. Il faisait maintenant très froid mais nous avions encore un endroit à essayer. Après avoir garé la camionnette, nous avons fait une longue marche pour arriver sur un autre lac. Tim a expliqué qu’il contenait de vieux poissons et que si nous avions la chance d’avoir une touche cela en valait la peine. Encore une fois, nous avons tenté nos chances que pendant quelques heures, il faisait très froid et cela n’a rien donné non plus.

Il était désormais 23 heures et nous avons décidé de faire une dernière tentative sur un canal d’irrigation qui faisait partie d’un labyrinthe de canaux et de voies navigables. Nous avons campé sur place mais nous n’avons rien pris, mis à part une petite tanche.

Bien que Tim fût catégorique sur la présence de belles carpes dans le canal, elles pouvaient être à des kilomètres de notre poste. À cette époque de l’année vous devez vraiment être sur les poissons car ils nagent très peu. Je ne pense pas que nous ayons mal pêché, mais cela n’a pas fonctionné.

Petit road trip en janvier | Alan Blair | CARP LSD

La journée au magasin a été géniale. Il y avait beaucoup de monde et Henry a été brillant derrière le comptoir avec moi, très disponible et compétent avec les clients. Nous sommes rentrés chez nous ce soir-là, et j’ai laissé Henry conduire. Une erreur car du coup nous nous sommes perdus à Bruxelles !

Nous sommes finalement arrivés à Essex à 22h. J’ai suggéré que nous fassions la nuit sur le Church Lake mais Henry a dit non ! Il faisait trop froid ! Il en avait assez ! Comme je n’étais pas obligée de rentrer à la maison car les filles avaient une fête d’anniversaire le lendemain matin, je suis restée et j’ai fait la nuit sur l’étang à côté du bureau, où nous avions commencé ce petit Road trip.

Nous avons de la chance d’avoir ici une facilité avec différents lacs sur place et même quand il fait froid, le lac à côté du bureau reste relativement productif. Alors là je teste de nouveaux équipements excitants… Mais je ne peux pas en dire beaucoup plus que ça pour l’instant…

Petit road trip en janvier | Alan Blair | CARP LSD

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton Haut de page
Chargement...
X
X