Techniques & Stratégies

Les 7 Pêchés Capitaux

Conseils de printemps

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

de David Tartaglione

Le printemps pointe le bout de son nez, la nature renait d’une longue période hivernale. Les journées s’allongent et les températures clémentes apportent un bien être appréciable qui nous incitent à retrouver le chemin de nos eaux préférées.

Les poissons reprennent de la vigueur, se remettent à naviguer, s’alimentent plus fréquemment et commencent déjà à s’engraisser avant la période de frai qui aura lieu quand la température de l’eau sera proche de 18/20 degrés.

Misez sur l’observation

Les 7 Pêchés Capitaux
Avant de tendre les lignes, il faut découvrir les postes de passage des poissons et leur barrer la route en sélectionnant le meilleur angle d’attaque !

A cette époque, les poissons sont très actifs. En se baladant autour d’un plan d’eau ou sur une portion de rivière, avec des lunettes polarisantes vissée sur le nez et de la discrétion, en prenant son temps, on découvre une foule d’indices trahissant la présence des poissons convoités.

Les bordures sont souvent à privilégier pour repérer des poissons en phase d’alimentation. Les sauts et autres marsouinages et bullages sont autant d’indices de la présence de carpe qu’il faut bien enregistrer pour comprendre et découvrir les points de passages des poissons.

Pêche rapide jouez la mobilité

Les 7 Pêchés Capitaux
Deux cannes sur un buzz-bar et un pique permettent un changement de poste rapide.

Les conditions météos peuvent vite changer au printemps et les poissons sont très mobiles, mais également très lunatiques à cette époque. Il faut être opportuniste et ne pas hésiter à bouger en fonction de leurs déplacements. Pour que cette opération ne devienne pas une corvée, il faut pêcher léger.

Deux cannes permettent une mise en place rapide et c’est bien assez suffisant pour prendre beaucoup de carpes si on est sur le bon secteur.

En session plusieurs jours pour construire… 

C’est aussi le moment que choisissent de nombreux pêcheurs pour s’adonner aux joies de la pêche de la carpe en session. Pouvoir pêcher plusieurs jours consécutifs est assurément un atout dans les lacs de grande importance et en grande rivière.

Cela permet de prendre son temps au départ pour bien choisir sa zone de pêche et ensuite tenter de construire un amorçage de conditionnement pour mettre un maximum de poissons en concurrence. Cela nécessite souvent de bonnes quantités d’appâts et pour cela, la graine reste une excellente alternative aux bouillettes plus coûteuses.

Réalisez vos premières pêches en rivière

Les 7 Pêchés Capitaux
Quel plaisir d’aborder la rivière au printemps…

Voilà la saison rêvée pour tenter ses premières expériences en rivière. Les longues journées vous permettront de pêcher avec efficacité sans devoir tendre les lignes de nuit. Généralement les grosses crues ne sont pas d’actualité à cette époque et les risque de ne pas pouvoir pêcher un poste longuement amorcé sont assez faibles.

Les carpes sont très actives en journée en rivière à cette époque et les cartons sont plus que possibles. Les grands bancs de carpes communes sont mobiles et quand elles passent sur votre spot cela peut vite tourner au carnage !

Soignez et assurez vos présentations

Pour mettre toutes les chances de son coté, en plus d’une stratégie d’amorçage adaptée, il ne faudra pas lésiner sur la présentation de nos esches et la discrétion de nos montages. Il convient d’adapter ses montages et présentations pour chaque substrat.

La longueur du bas de ligne est très importante, il faut la faire évoluer selon les différents types de fonds et le comportement des poissons. Si la taille standard se situe autour de 30cm, un bas de ligne de 10cm ou encore un autre de 40cm peuvent faire merveille selon la situation.

N’oubliez pas également que pour prendre une carpe, il faut avoir une esche au bout du montage et au printemps, dans des eaux tempérées, les espèces susceptibles de vous substituer vos présentations sont nombreuses, écrevisses et poissons chats en tête. Pour rester pêchant plusieurs heures sans risque, une protection de la bouillette est préférable. Pour cela rien ne vaut la gaine protectrice thermorétractable.

Amorçage, généreux et hybride ! 

Les carpes sont à la recherche de nourriture, dans ces conditions rien ne vaut un amorçage préalable pour les mettre en confiance. Un mélange de graines et bouillettes permet une attraction maximale. N’oubliez pas d’escher avec des graines si vous réalisez un amorçage hybride graines et bouillettes.

Bien souvent les pêcheurs ont tendance à privilégier les bouillettes en eschage et négligent les graines, et pourtant, les carpes elles en raffolent toujours autant ! Si vous hésitez, optez pour la présentation tricheur qui associe sur un même cheveu graines et bouillettes. Un standard qui fonctionne depuis des décennies… Un bon moyen de prendre les carpes à revers !

Les 7 Pêchés Capitaux
Prenez un maximum de précautions envers les poissons, les femelles sont particulièrement fragiles avant le frai.

Respectez les poissons

En vue du frai, les poissons, et particulièrement les femelles sont pleines d’œufs et donc très fragiles.

Évitez ou écourtez au maximum les manipulations des poissons. Protégez-les bien des rayons du soleil, faites-en sorte de toujours avoir votre tapis de réception à l’ombre. Ayez toujours un seau d’eau à côté du tapis et aspergez d’eau régulièrement vos captures. N’abusez pas de séance interminables de vidéo et photos…

 

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton retour en haut de la page
Chargement...
X
X