Techniques & Stratégies

Nourrir ou attirer les poissons ?

Etienne Gebel

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Un ami m’a dit un jour : « donne leur à manger et tu seras récompensé ! ».

Cet adage se révèle souvent vrai, mais il faut le prendre avec précaution en fonction des situations, l’inverse pouvant être tout aussi vrai.

Il faut faire la part des choses entre attraction et nourriture ! Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais parler de cette différence.

Comment attirer un poisson ?

Lorsque vous jouez sur l’attraction, votre but premier est de prendre un poisson sans trop amorcer à l’aide d’un appât visuel, présenté dans un sac PVA par exemple.

Si un poisson aspire la nourriture du sac, il sera piqué immédiatement.

Les Sticks PVA

Nourrir ou attirer les poissons ? | MAGAZINE CARPE LSD
Je ne peux pas imaginer la pêche moderne de la carpe sans l’utilisation des sticks PVA.

Il sera enfilé sur l’hameçon à l’aide d’une aiguille à bouillettes.

Ceci protègera la pointe de votre hameçon et vous garantira par la même une présentation propre. La longueur et le choix du stick dépendra de la distance de lancer.

Les sacs PVA

Nourrir ou attirer les poissons ? | MAGAZINE CARPE LSD
Les sacs PVA sont disponibles dans différentes tailles. Plus le sac est gros, plus vous pouvez le remplir d’amorce.

Votre matériel de pêche (canne, moulinet, fil) déterminera votre distance de lancer.

Les sacs PVA sont des sacs transparents dans lesquels vous pouvez incorporer tout votre montage et amorçage.

Votre bas de ligne est protégé et ne risque pas de s’emmêler. Il est parfait pour pêcher les herbiers.

Un autre avantage des sacs solubles est que vous pouvez les remplir avec de petites particules ; des asticots, des miettes de bouillettes ou des pellets de diverses tailles possédant des temps de dissolution différents rendent votre montage pêchant plus longtemps.

Vous pouvez même remplir vos sacs avec des attractants liquides. L’attraction est assurée à proximité de votre esche.

La pêche à la « méthode »…

Nourrir ou attirer les poissons ? | MAGAZINE CARPE LSD
Elle est née de l’observation des pêcheurs au feeder anglais. Le principe est le même que pour la pêche aux sacs PVA.

L’appât se trouve à proximité de l’amorce. Avec la pêche à la méthode, le sac devient inutile.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Il vous suffit de préparer de l’amorce, de la presser autour d’un feeder et d’y piquer votre hameçon esché.

Ces feeders sont couramment disponibles sur le marché. Korda en commercialise avec un plomb spécial au centre du feeder, ceci vous assure que le plomb se positionne toujours du même côté sur le fond.

De cette manière votre appât sera toujours présenté au-dessus du feeder et le poisson le trouvera plus facilement. Il arrive souvent que les touches ne se fassent pas attendre avec cette technique.

En fonction de la consistance de votre amorce, elle se dissoudra plus ou moins vite, il faudra donc vérifier et relancer régulièrement.

L’impact du plomb sur la surface de l’eau lors des lancers n’effraie pas les poissons contrairement aux idées reçues. Les poissons associent souvent ce bruit à de la nourriture.

Toutes ces techniques sont souvent adaptées à des sessions courtes sans amorçage préalable. Elles trouvent aussi leur efficacité pour les pêches dites mobiles.

Nourrir ou attirer les poissons ? | MAGAZINE CARPE LSD

Alors quand faut-il amorcer ?

Les situations, les conditions de pêche et les disponibilités du pêcheur déterminent s’il s’avère utile d’amorcer. Un ALT peut vite devenir très coûteux.

En amorçant, vous souhaitez conditionner le poisson sur un appât ou un endroit et surtout le capturer.

L’accoutumance va amener de la confiance, comme un chasseur qui nourrira les chevreuils en forêt.

La plupart des pêcheurs qui prennent du poisson passent plus de temps à préparer un coup qu’à le pêcher.

On peut certes prendre du poisson sans amorçage préalable, mais on a plus de chances de capturer un gros poisson en préparant son coup.

Les gros poissons stagnent souvent devant cette nourriture dite facile. Le seul défaut de cette approche est le côté statique. On ne quitte pas un spot pré-amorcé.

En ce qui concerne la qualité et surtout la quantité des appâts à déverser, les avis sont divergents.

Pour moi, les bouillettes sont un appât de premier choix pour faire un ALT. Je roule mes propres bouillettes depuis plus de 25 ans et je rajoute toujours les mêmes attractants pour créer une frénésie alimentaire, un peu comme avec la nourriture naturelle.

J’aime donc utiliser des appâts difformes (idem pour l’esche) pour copier la nourriture naturelle. Il existe aussi sur le marché des outils pratiques pour couper et changer la forme de vos appâts : le Kutter et le Krusha !

J’utilise des appâts noirs coupés depuis des années. Ils attirent beaucoup de poissons, et pas seulement en pêchant sur des tapis de moules !

Nourrir ou attirer les poissons ? | MAGAZINE CARPE LSD Nourrir ou attirer les poissons ? | MAGAZINE CARPE LSD

Il est certain que les poissons ont l’habitude des appâts ronds. Et c’est justement la raison pour laquelle j’utilise des appâts de formes différentes.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

En variant les tailles, les sortes et les formes de vos appâts vous intéresserez davantage de poissons.

Il y en aura pour tous les goûts, même pour cette commune de votre plan d’eau privé surpêché qui ne mord que sur des particules.

Il faut garder à l’esprit que le meilleur appât est celui qui nourrit le poisson. Et cela dépend de vous.

Il existe pourtant des cas où le spot le mieux préparé ne produit pas de départ, parce qu’il n’y a pas de poissons sur le coup, en raison des mauvaises conditions météo, de l’abondance de nourriture naturelle, du frai, etc.

Dans ce cas, un pêcheur mobile utilisant un sac PVA aura plus de chance de prendre un poisson. Adaptez-vous et n’hésitez pas à combiner les deux approches.

Nourrir ou attirer les poissons ? | MAGAZINE CARPE LSD

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Afficher plus

Articles liès à la même thématique

Bouton retour en haut de la page
Chargement...
X
X