Appâts

En hiver misez sur les vertus de la bouillette crue !

David Tartaglione

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Pour enregistrer des touches au cœur de l’hiver, un appât attractif est un sérieux atout. Une bonne bouillette performante en eau froide doit être de petite taille, ultra attractive, assurer une diffusion rapide des attractants et être parfaitement digeste, ce qui va de soi.

En hiver misez sur les vertus de la bouillette crue !
Employer des bouillettes crues en eau froide est une technique payante !

Pour cette saison particulière et magique qu’est l’hiver, je vous propose de réaliser de vraies petites bombes attractives, des bouillettes crues gorgées de bonnes choses !

Ces bouillettes sont à réserver pour des pêches sans amorçages préalables, en employant peu d’appâts autour de chaque ligne.

Il est cependant tout à fait possible de les utiliser sur un même poste tout l’hiver, il faut juste réserver leur utilisation les jours de pêche pour remplir sacs et chaussettes PVA et pour les dispatcher en petites quantités autour des lignes et amorcer le poste le reste du temps avec des appâts cuits qui sont plus digestes et mieux adaptés pour des campagnes d’amorçage.

Si vous pêchez des eaux qui subissent une forte pression de pêche le restant de l’année, vous pouvez réaliser des bouillettes cubiques, c’est un excellent moyen de faire la différence ! David TARTAGLIONE

 Fabrication

En hiver misez sur les vertus de la bouillette crue !
Ajoutez les coquilles d’œuf à votre mélange en les broyant grossièrement avec la main !

Il n’y a rien de bien complexe à la fabrication de ces bouillettes crues, si ce n’est qu’il faudra peut-être faire un peu plus attention au moment du roulage car les deux mixes que je vous propose sont bien chargés en matières attractives qui ne favorisent pas toujours le roulage.

A cette époque de l’année, je vous conseille fortement de vous orienter vers des petits appâts de 10 à 15mm pour couvrir plus de surface d’amorçage et éviter aux poissons d’être rassasiés trop vite.

Pour éviter de mauvaises surprises pendant la confection de la pâte, ajoutez la farine au liquide par petites quantités jusqu’à obtenir une pâte qui se travaille bien sans trop coller.

Une fois roulées, les bouillettes passent directement à la case séchage.

En hiver misez sur les vertus de la bouillette crue !
Ajoutez le mixe au fur et à mesure et malaxez la pâte jusqu’à obtenir un mélange assez malléable et qui ne colle pas trop aux mains.

Disposez-les sur des tamis sans qu’elles ne se chevauchent de trop.

L’idéal est de les faire sécher dans une pièce sèche et aérée avec une température constante comprise entre 16 et 20 degrés.

Il faut compter trois jours de séchage en prenant soin de remuer les bouillettes plusieurs fois par jour.

Ensuite, je vous conseille de les congeler directement par petites quantités et de les sortir au dernier moment avant de partir pêcher.

Encore congelées, elles seront plus résistantes si vous devez les expédier au Cobra ou à la fronde.

Bouillettes façon sushi !

Recette n°1
Pour 10 œufs environ

-150g farine de maïs grosse mouture
-150g semoule de blé fine
-100g farine de soja grillé
-100g farine de poisson
-100g Robin Red
-100g chènevis grillé
-100g protéines de lait pour veau
-50g protéines de poisson soluble
-50g pellets 2mm
-40g épices fortes
-30g poivre
-30g ail en poudre
-5 à 10ml parfum carné puissant (monster crab, squid…)
-5ml sweetener
-10 à 30ml (selon le dosage conseillé du fabricant) attractant à base d’aminol
– 10ml émulsifiant

Voici un appât parfait pour stimuler l’appétit des poissons. Ce mixe contient 15% de composants carnés, ce qui est nettement suffisant à cette époque.

Il y a 10% de farine de poisson, le reste étant des protéines de poisson très soluble dans l’eau même froide, et hyper attractive. Le Robin Red est connu depuis bien longtemps pour être un aimant à carpe.

Dosé à 10%, il rendra votre appât rouge vif. L’aminol est également un additif très soluble dans l’eau et très attractif qui plait énormément aux carpes.

L’émulsifiant est un produit qui permet aux huiles et autres liquides contenus dans la bouillette de se libérer plus facilement et d’optimiser leur diffusion dans toute la colonne d’eau.

Le chènevis grillé apporte en plus de sa saveur unique une granulométrie qui va favoriser la diffusion des attractants. Les épices, le poivre et l’ail en poudre sont trois additifs que je classe dans la famille des incontournables.

Ils sont excellents notamment en eau froide et leur association est tout simplement magique !

Vous pouvez vous passer de parfum, personnellement, je suis tellement convaincu qu’une bonne saveur carnée comme Fish&Crab ou Monster Crab est un atout de premier ordre que je ne m’en prive jamais même quand je confectionne des appâts crus !

Le plein de glucose !

Recette n°2
Pour 10 œufs environ

-150g farine de maïs grosse mouture
-100g semoule de blé fine
-100g farine de soja grillé
-100g farine de biscuit
-100g lait en poudre
-100g poudre de cacao (Poulain, Nesquik…)
-100g sucre en poudre
-100g chènevis grillé
-75g farine de noix tigrée
-75g bird food
-8ml sweetener

-10ml parfum Scopex
-10ml émulsifiant

Cette recette a la particularité d’être très agréable à rouler.

Vous pouvez investir la cuisine, vous ne risquez pas de vous mettre toute la famille à dos à cause de relents de vieilles sardines périmées !

En hiver misez sur les vertus de la bouillette crue !
La poudre de cacao ce n’est pas que pour le petit déjeuner des enfants… Les carpes adorent également le chocolat !

Un mixe goûteux, très sucré qui dégage une bonne odeur crémeuse et qui donne l’eau à la bouche ! J’aime bien lui adjoindre un colorant jaune vif pour le coté visuel, mais ce n’est pas indispensable.

La poudre de cacao est très goûteuse et améliore d’une façon radicale la saveur du mixe. Le sucre en poudre incorporé dans la bouillette n’étant pas cuit va fondre lentement dans l’eau froide ainsi que le lait en poudre qui va se disperser doucement.

Imaginez la bouillette après une heure d’immersion, elle fond délicatement libérant des débris de chènevis, de noix tigrée, de bird food…

Au moindre mouvement d’eau, toutes ces particules vont envahir l’espace et titiller les barbillons de nos chères carpes… L’émulsifiant joue le même rôle que pour la recette n°1 et me semble quasiment indispensable pour s’assurer d’une bonne diffusion en eau froide.

Vous pouvez remplacer le sweetener par du sucre de canne à raison de 40 ml par kilo de mixe. Tout type de parfum crémeux peut être envisagé, ma préférence et de très loin se tourne sur l’indétrônable Scopex.

Slider 1 |

En hiver misez sur les vertus de la bouillette crue !
Le Robin Red est certainement l’un des additifs les plus connus et reconnus pour rendre un mixe attractif. Il s’emploie généralement entre 5 et 10%.
Slider 2 |

En hiver misez sur les vertus de la bouillette crue !
Les épices sont excellentes en eau froide ! Les mélanges à couscous sont des additifs de premier choix !
Slider 3 |

En hiver misez sur les vertus de la bouillette crue !
Pour éviter que les bouillettes ne collent sur la table à rouler, saupoudrez à l’aide du mixe ou avec de la farine de maïs pure beaucoup plus économique !
    -- ESPACE PARTENAIRE(S) --
    ------------
    Bouton Haut de page
    Chargement...
    X
    X