Sessions - Récits

Une reprise tant attendue !

Déconfinement de Michael Sessoye Silvestri

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Le déconfinement prononcé, il est important de rappeler que nous devons continuer à nous protéger, c’est pourquoi lors de cette session, le port du masque a été respecté (mis à part pour la prise des photos), les mains ont été régulièrement lavées et désinfectées avec du gel hydroalcoolique et les distances de sécurité respectées.

Des poissons confinés !

Nous arrivons avec mon ami Jojo sur le plan d’eau, nous avons réservé un premier poste pour 72h et un second pour 48h à compter du lendemain. Il fait froid et il y a énormément de vent venant du nord-est. Normal, me direz-vous en cette période de « Saintes-Glaces ».

Il nous est impossible d’amorcer notre poste qui se situe en pleine eau, sans le moindre obstacles, là où la profondeur est la plus importante du plan d’eau.

Nous plaçons tant bien que mal, nos montages billes perdues en espérant cibler un passage de poissons.

On fait comme on peut…

La fin de journée arrive, le vent s’est un peu calmé, nous en profitons pour amorcer au spomb sur différentes distances : une à 40m, une à 60m et pour Jojo un spot à 80m.

Nous plaçons nos lignes, pour ma part ce sera une à chaque spot et une troisième à 80m en bille perdue. Jojo, quant à lui, ce sera deux lignes sur son amorçage et la troisième derrière l’amorçage.

Après un repas dans le froid, nous ne tardons pas à nous reposer, très fatigués avec ce vent nous frappant le visage depuis notre arrivée.
A 2h du matin, départ ! Je prends contact, c’est lourd mais au bout d’une dizaine de minutes, je ressens un frottement et c’est la casse. Ça commence bien !

Déconfinement Une reprise tant attendue !
Départ des hostilités !
Déconfinement Une reprise tant attendue !
Départ des hostilités !
Déconfinement Une reprise tant attendue !
Jojo débloque le compteur !

Première récompense

Deuxième jour, le second poste se libère, nous répartissons nos cannes sur les deux postes.
Ce deuxième poste nous paraît prometteur, quelques obstacles, des nénuphars et moins de profondeur. Nous pensons que les poissons nagent et se nourrissent plus facilement sur cette zone plus chaude et plus riche en nourriture naturelle.
Nous profitons d’une petite fenêtre sans vent pour amorcer au spomb, ce seront graines, farines, bouillettes coupées et broyées au menu.

Tout est prêt, l’attente ne se fait pas longue. A peine une heure après notre amorçage, les départs s’enchaînent avec des doublés.
Je laisse cette canne sur le côté car je suis fatigué et en plus du vent, la pluie s’est installée.

Je repars me coucher, une heure à peine plus tard, une deuxième canne démarre. Je me précipite dans le froid et je commence un joli combat. Après une dizaine de minutes, une jolie carpe ventrue rejoint mon tapis.

C’est au tour de Jojo d’être réveillé, pas par un mais deux départs à 2 secondes près. Après une poussée d’adrénaline, il met au sec deux beaux poissons, les compteurs sont décidément ouverts.

Nous allons malheureusement essuyer plusieurs décrochages, je décide d’ouvrir mon appli Carp LSD pour modifier mes montages. Ce sera le Stiff Rig et le Clone Rig qui seront retenus.
Ces modifications paieront, plus un décrochage !

Déconfinement Une reprise tant attendue !

Au total, une quinzaine de poissons nous apporteront joie et bonheur nous faisant oublier le vent et le froid.
Une session difficile, fatigante mais inoubliable.

Une dernière avant la route !


MAGAZINE CARPE EN MODE AUDIO

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton Haut de page
Chargement...
X
X