Sessions - RécitsTechniques & Stratégies

Spécimens en rivière

Charles Souilhol

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Comment aurais-je pu m’imaginer pouvoir déclencher de belles pêches malgré une année assez particulière et un temps de pêche plus que réduit.

Et pourtant quand tout est réuni et que la motivation est présente, rien n’est impossible !

Retour sur une année 2020 pleine de belles surprises !

Un début de saison qui commence mal pour tout le monde ! Nous sommes justes à la moitié du mois de mars, quand nous allons vivre un confinement total.

La température et la météo est plus que clémente, mais tout tombe à l’eau. Pas trop le choix mis à part rester à la maison en attendant de bien meilleures nouvelles.

Le 11 mai 2020, fin du confinement, notre liberté semble reprendre un peu plus de lest, sans trop savoir sur quels secteurs nous avons exactement le droit de pêcher, tout est encore assez flou…

Mais tant pis, je prends le risque de m’organiser une petite session de 72 heures en Saône, en espérant être tranquille.

Enfin libéré !

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINE
Le genre de carpe qui fait rêver les pêcheurs de rivière car il est bien rare d’en apercevoir dans le fond de son épuisette !

Ma première session de l’année démarre avec un changement radical de météo.

Grosse chute de température, de très basses pressions, beaucoup de pluie et du vent soutenu pour agrémenter le tout…

Question mauvais temps, tout y est ! Mais je garde le moral en me disant que les poissons allaient prendre peut-être un peu plus de retard pour leur période de reproduction, ce qui me permettrait de les toucher avant le frai.

Mais finalement je ne trouve plus rien de bien grave, après plusieurs semaines enfermées à la maison, il peut bien se passer n’importe quoi, ça fait tellement un bien fou de se retrouver sur les berges derrière les cannes…

Quel trophée !

Quand tout est en place, les lignes bien tendues ainsi que le campement monté juste avant la pluie, un bon café s’impose !

En attendant et en espérant la première touche, qui ne laissera pas attendre une éternité, puisque après seulement deux heures de pêche, un de mes détecteurs se met à hurler !

Peu importe le poisson ou son gabarit, la première touche de ce début de saison galère me fait déjà presque oublier cette mauvaise période passée et je savoure ce moment avec délectation.

Quelques minutes plus tard, je suis sur un nuage… Car après 20 minutes d’un combat lourd et intense, c’est avec les yeux qui brillent, que je rentre dans l’épuisette une énorme carpe miroir, dont je ne connaissais absolument pas l’existence sur ce secteur, quelle chance !

Quel plaisir, tout y est ! Il me reste trois jours devant moi, mais c’est déjà plus que gagné. Quand je pèse cette méga miroir mon peson accuse un peu plus de 26kg… Quelle joie et quelle chance de démarrer ainsi !

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINE
Un bloc inconnu !!!

C’est l’euphorie, comment peut-on s’imaginer prendre un tel spécimen en rivière aussi rapidement ! Un de mes rêves les plus fou vient de se réaliser.

Les trois jours suivants vont se solder par des communes comprises entre 12 et 15kg, session réussie et inoubliable !

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINE
Les touches s’enchaînent, je suis sur un nuage !

Nouveau poste, nouvelle euphorie !

Moi qui aime particulièrement les pêches rapides de journée, c’est avec motivation que je m’apprête à aborder un autre secteur, toujours sur la Saône.

Je ne lâche rien, j’amorce mon nouveau secteur deux fois consécutivement sur la même semaine avant de pêcher une première journée, histoire de me rendre compte si les carpes sont bien dans le coin.

Verdict, une seule touche pour ce premier jour, avec à la clef, encore un fish monstrueux, une grosse commune de 22,500kg !!!

Ce secteur semble peut-être plaire au beau poisson ? A voir ! Je retenterais ma chance très prochainement, et quelle chance !

En continuant d’amorcer mon poste régulièrement, j’ai dans l’idée de conditionner un maximum de poissons, voire même peut-être de beaux poissons qui passeraient rendre visite à mon amorçage régulièrement.

Il se trouve que je ne me suis pas trompé dans mon intuition, car pour ma pêche suivante, les touches s’enchaînent à un rythme soutenu.

Le poids moyen des carpes avoisine les 15kg, ce qui est énorme en Saône, surtout quand on connaît la moyenne de base qui a presque du mal à avoisiner les 10kg…

J’enchaînerais par la suite une bonne série de gros poissons avec, sur une même journée des carpes communes de 12 à 22kg… Quel secteur de fou !

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINE

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINE

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINE
La Saône est généreuse avec moi cette année !!!

Quand nos rêves deviennent réalités

Ce sera seulement un petit peu plus tard dans la saison que je réaliserais un autre poisson trophée.

Une énorme et monstrueuse carpe commune de 27kg que j’ai surnommée (Building), à cause de sa grandeur qui est immense. Je suis plus que comblé !

Un vrai poids lourd de Saône difficilement réalisable sur cette rivière. Deux fishs qui passent allègrement la deuxième barre mythique en peu de temps !

La rivière est et restera magique. Mais je ne suis pas rassasié, je reste avec des rêves plein la tête…

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINE
Building, une commune de l’espace hyper longue !

C’est parti, je me lance un défi, essayer de capturer sur ce même secteur une grande carpe miroir.

Je pousse peut-être les limites un peu loin, il ne faut pas exagérer ma saison et quand même plus que réussit.

Je garde quand même les pieds sur terre, capturer de jolis poissons sauvages de taille moyenne est gratifiant et très plaisant.

Je ne cherche absolument pas à rentrer dans la folie des gros poissons, chaque touche quelle que soit la taille du poisson me comble !

N’oublions pas qu’il n’y a pas que les gros poissons qui comptent… Mais la chance est vraiment de mon côté cette année, alors pourquoi ne pas en profiter !

En mode « rêve éveillé »

Quand le tout début de l’automne pointe son nez et que la température de l’eau dégringole en avoisinant les 18 degrés, je décide de tremper mes lignes, avec comme pour mon habitude, un amorçage bien établi au préalable.

Les cannes sont tendues sans penser une seule seconde de ce qu’il allait se produire. Une heure de pêche seulement suffit pour entendre retentir un détecteur.

Il y a un brouillard très épais, je ne vois même pas la berge d’en face. J’entame un combat puissant et lourd en me disant que c’est la première touche, il faut assurer et ne pas la louper !

Chose dite, chose faite. Je glisse dans l’épuisette une grande et magnifique carpe commune de 20,500kg.

Puis, quelque temps après, une autre touche, avec une autre grosse commune de presque 22kg ! J’ai comme l’impression de vivre mon année halieutique en mode rêve !

Et ce n’est pas fini…

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINE
Je dois régulièrement me pincer, mais nom, je ne rêve pas, les grosses carpes aiment mes appâts et visitent régulièrement mes postes amorcés !!!

Quand plus tard dans la journée une autre de mes cannes s’emballe, je saisis la canne et j’ai comme une impression d’avoir au bout de la ligne un silure.

Après un bon quart d’heure de bagarre intense, je suis plus qu’émerveillée quand j’aperçois le dos d’une énorme carpe miroir !

En rivières, vraiment tout peut arriver, n’importe quand et à n’importe quel moment.

C’est juste magique. Je pèse cette miroir géante de rivières qui accuse 24,500kg ! Je suis comme un dingue ! Mais quelle année de fou !!!

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINE
Les carpes miroirs ne sont pas courantes en Saône, encore moins les sujets de ce gabarit !!!

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINEJe reste bouche bée, sans voix… Sans pouvoir arriver à décrire ce que je ressens tellement ma joie et profonde. Avec la cerise sur le gâteau, je termine avec une magnifique pépite !

Une petite carpe presque linéaire, d’une beauté incroyable et peu courante en rivière. Pour ma part, avec du bon sens, une stratégie bien pensée en visant des secteurs de tenue, les gros poissons peuvent être fréquents en rivière.

Comme quoi tout peut arriver ! Même nos rêves les plus fous peuvent se réaliser !

Pour ce qui est de la suite de cet automne 2020, nos projets, nos envies et nos perspectives sont vite ralentis ! Une autre vague de ce satané virus revient en force.

Ce qui nous replonge dans un second confinement ! Encore une fois pour notre saison favorite qui était loin d’être terminée…

En espérant que 2021 soit aussi prolifique et que nous ayons une totale liberté d’évoluer ou bon nous semble pour traquer nos déesses de rivière…

Spécimens en rivière | CARPE LSD MAGAZINE
Fin des hostilités avec cette « petite » pépite !

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton retour en haut de la page
Chargement...
X
X