Sessions - Récits

Session sur un lac géant en Italie…

Rick van de Graaf

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Cela faisait déjà 8 ans que je suis parti avec ma petite famille en vacances pour découvrir l’un des plus grands lacs du pays.

Nous adorons partir en vacances en Italie, et c’est aussi un pays où je peux combiner nos vacances avec les heures de pêche nécessaires.

Après des années d’efforts avec plus de bas que de hauts, j’ai enfin pu tenir mon poisson de rêve dans mes bras.

Comme chaque année, cette année j’ai encore de la chance de pouvoir pêcher pendant mes vacances.

Cette fois, tout serait encore mieux organisé que les années précédentes. En août, notre petite famille s’agrandit pour la deuxième fois et nous décidons donc de partir en vacances lors du printemps.

Parce que la planification est avancée cette année, j’ai un problème avec mon emploi du temps.

Normalement je voudrais partir pêcher avec mon cousin fin avril, jusqu’à ce que ma petite amie arrive avec la solution parfaite : « Si vous allez d’abord pêcher pendant une semaine on peut se rejoindre au camping après. Je prendrai un vol avec Sofie puis on y reste encore deux semaines. » J’informe mon cousin.

Pour la première semaine nous décidons de tenter notre chance sur le Pô, un fleuve qui est sur ma liste depuis des années.

CARP LSD MAGAZINE | Succès en Italie Session sur un lac géant…

Parce que je pars en vacances dans cette région chaque année, je pense savoir où aller et je suis plutôt confiant. Je vais seulement devoir bien réfléchir sur ce que je peux emmener dans la voiture.

Pour cette pêche, vous pouvez réduire beaucoup de choses, sauf les appâts. Je ne suis pas en possession d’une camionnette mais d’une BMW série 3 avec coffre de toit, idéal pour conduire confortablement mais pas toujours efficace en termes d’espace.

Comment je vais arriver à tout mettre dedans ?

Mon cousin prendra un vol pour retourner chez lui après notre semaine de pêche, mais moi je dois encore ramener ma femme et notre fille à la fin des vacances. Nous décidons de ne pas emmener de bivvies et de bedchairs.

Au cas où il serait nécessaire de pêcher pendant les nuits, nous le ferions sur un matelas gonflable sous les étoiles, en espérant qu’il n’y aura pas trop de moustiques.

Le coffre de toit récemment acheté nous permet quand même d’emmener un bateau pneumatique qui sera indispensable pour mes deux dernières semaines.

Après quatre heures de sommeil l’alarme se déclenche, après avoir mis les derniers sacs dans la voiture, nous voilà en route pour l’aventure en direction du pays des pizzas et carpes de l’espace.

Parce que nous sommes partis jeudi il n’y a pas trop de circulation sur les autoroutes. Les heures passent jusqu’à ce que nous atteignions le tunnel du Gothard.

Devinez quoi ?

Devant le tunnel la route semble être bloquée. Il y a la queue jusqu’à perte de vue. Plusieurs heures passent pendant lesquelles nous avançons à peine.

Nous restons toutefois optimistes, jusqu’à ce que je sens une odeur bizarre. D’abord je pense que c’est la voiture devant moi mais ensuite je vois de la fumée se dégager de mon capot.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Deuxième malheur, une panne de voiture, pfff… On se débrouille avec l’assurance pour obtenir le prêt d’un véhicule pendant une semaine.

En raison des retards que nous avons pris, nous arrivons au camping dans la nuit.

Nous décidons d’amorcer notre poste puis de dormir. Le lendemain matin, après le petit déjeuner, nous commençons notre pêche. Heureusement de ce côté tout se passe bien, les carpes sont très actives et nous enchaînons les départs de communes de rivière sur-vitaminées.

La pêche reste excellente dans les jours suivants bien que les vrais gros poissons restent absents cette fois-ci. Malgré tout nous passons une semaine formidable et décidons de revenir l’année prochaine.

Quand mon cousin prend l’avion pour les Pays-Bas, ma copine et ma fille débarquent et nos vacances en famille peuvent commencer.

CARP LSD MAGAZINE | Succès en Italie Session sur un lac géant…
Poisson de rivière…
CARP LSD MAGAZINE | Succès en Italie Session sur un lac géant…
Heureusement pour mon cousin les carpes étaient bien actives la première semaine.

Sur le géant…

Les premiers jours au lac je ne pêche pas. Mon plan est d’amorcer deux postes à l’avance avec des billes taille XXL que j’ai spécialement commandées pour cette session.

D’après mon expérience le pré-amorçage est quasi indispensable pour bien réussir ici.

L’année dernière, j’ai attrapé une série de beaux poissons, mais j’ai perdu un très gros poisson au moment où j’ai eu deux touches en même temps. Je n’arrête pas d’y penser.

J’espère que cette année j’aurai plus de chance. Où je pêche il y a de grosses bouées, mais contrairement à l’année dernière je dispose d’un bateau cette fois-ci.

CARP LSD MAGAZINE | Succès en Italie Session sur un lac géant…
Avec des bouches comme ça les grosses bouillettes ne posent aucun problème !

Les conditions sont bien meilleures, surtout à cause du niveau d’eau élevé. J’’ai aussi confiance car nous sommes seulement au mois de mai.

Le poste où j’ai pêché la dernière saison en juillet est un endroit où je m’attends à ce que, en raison de la faible profondeur, il est fréquenté par de gros poissons au printemps.

Après cinq jours d’amorçage je me sens prêt à attaquer mais une tempête très violente se lève et me fait changer d’avis. Zut. Une soirée de perdue…

CARP LSD MAGAZINE | Succès en Italie Session sur un lac géant…
Le lac est vraiment énorme…

Heureusement, le lendemain le vent s’est calmé et je peux enfin y aller. A partir du moment où le soleil se couche c’est le festival, l’usine, premier poisson une commune de 15 kg suivie d’une série d’autres superbes poissons.

Le lendemain nous sommes dans la piscine et planifions le reste de notre semaine. Je me mets d’accord avec ma copine, j’ai 3 soirées et 2 nuits complètes pour pêcher, super.

Jusqu’à la dernière nuit je prends de superbes communes et même une miroir avec une superbe robe.

Heureusement Wim de chez Baitology a envoyé les bouillettes directement à la réception du camping, ce qui me permet de bien amorcer mon poste jusqu’à la fin.

CARP LSD MAGAZINE | Succès en Italie Session sur un lac géant…
Grosses esches, gros hameçons et cheveux longs pour ne pas être embêté par des blancs.

Mes vacances sont déjà une vraie réussite, bien que grâce à mes contacts avec des carpistes locaux, que le lac héberge aussi des communes et miroirs géantes.

Je me demande quand est-ce que ce serait mon tour d’en prendre une. Bien qu’habituellement je préfère pêcher avec deux ou trois cannes, pour ma dernière nuit je décide d’en utiliser quatre.

Le lac est vraiment énorme et je souhaite mettre toutes les chances de mon côté pour la dernière ligne droite.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Malheureusement, de plus en plus d’Italiens ont trouvé leur chemin vers cet immense lago, dans la semaine il y en avait même qui pêchait sur l’un de mes postes amorcés.

Après consultation avec ma copine, nous décidons d’aller manger une pizza au bord de l’eau, assez tôt.

À notre arrivée je suis soulagé de voir que personne ne s’est installé sur mon poste. Je monte rapidement mes cannes et positionne mes lignes.

Normalement les premières touches arrivent une fois qu’il fait bien nuit et l’action dure jusqu’à environ 1h00.

Cette fois-ci la première touche arrive alors que le soleil a à peine disparu de l’horizon.

CARP LSD MAGAZINE | Succès en Italie Session sur un lac géant…
Dès que la nuit tombe la fête commence !

Ce soir l’action est non-stop, je prends des carpes les unes après les autres. Il est maintenant 4h00 et le compteur est sur 8 poissons.

Des 8 poissons je décide d’en mettre 4 au sac pour les photographier le matin. Parmi ces 4 poissons il y a une superbe miroir.

Malheureusement, vers 5 heures du matin, il y a beaucoup de vent et de grosses vagues se lèvent.

C’est bon pour l’oxygène mais ces énormes vagues rendent la pêche compliquée. Je suis bien fatigué et garder les quatre lignes libres de débris n’est pas facile.

Lors de la touche suivante je manque de tomber dans l’eau. Il s’agit d’un sac en plastique qui s’est pris dans mon fil. J’enlève la canne et retourne vite vers mon matelas gonflable quand soudain un autre détecteur commence à hurler.

Tous les poissons sont très combatifs ici, et celui que je viens de ferrer ne fait pas exception à cette règle.

Lors du premier rush il me prend beaucoup de fil, même bien plus que les autres je trouve.

Une minute plus tard j’hésite s’il faut sauter dans le bateau ou non. Mais les vagues sont énormes, ce serait vraiment irresponsable de ma part.

Le poisson doit se trouver pas loin des bouées maintenant. Pour empêcher de le perdre, je monte en hauteur sur un mur de pierre et tiens la canne haute au-dessus de ma tête.

Heureusement le poisson nage entre les bouées. Lentement je commence à prendre conscience qu’il pourrait s’agir de mon poisson de rêve, mais j’essaye de chasser cette idée de ma tête parce que je me suis trop souvent trompé ici.

Après environ 10 minutes, je commence enfin à prendre le contrôle sur le poisson et ce dernier monte en surface pour la première fois. Wow, c’est en effet le poisson dont je rêvais depuis des années.

Le mettre à l’épuisette avec les vagues monstrueuses ne va pas être facile. Il faut vraiment que je garde mon calme pour éviter de commettre une erreur.

Lors de ma première tentative le poisson est suspendu horizontalement dans la vague et je rate mon coup en découvrant en même temps qu’il doit dépasser largement le mètre.

Lors de la deuxième tentative, j’essaie de diriger le géant avec sa tête vers le filet, et avec quelques bousculades, cela semble mieux fonctionner.

Après l’avoir dirigé dans le triangle je secoue le filet parce que je sens qu’il a du mal à rentrer dedans correctement.

Malgré tout je réussis cette fois-ci. Je regarde mieux le poisson et pousse un cri de joie.

Je termine mon voyage de trois semaines en Italie avec mon géant de rêve. J’essaie de peser le poisson et je me rends vite compte que ce n’est presque pas possible tout seul.

Mais son poids n’a plus vraiment d’importance. Ce moment est tout simplement délicieux…

CARP LSD MAGAZINE | Succès en Italie Session sur un lac géant…
Le poisson de mes rêves, enfin, au bout de 6 ans…
CARP LSD MAGAZINE | Succès en Italie Session sur un lac géant…
Au revoir ma belle…

Je mets le géant au sac. Les autres carpes me semblent tout petites à côté. Je ne peux même pas profiter plus longtemps de ce moment car les touches continuent.

Quand ma copine me rejoint le matin elle voit tout de suite que je ne suis pas dans un état normal.

T’as pris une grosse cette nuit n’est-ce pas ? Elle me dit que je pu le poisson mais malgré tout je la serre un coup dans mes bras.

Alors que je m’apprête à retirer les deux lignes qui pêchent encore j’ai encore un départ et je termine mon aventure avec encore une commune qui dépasse le mètre.

Après la séance photo je pli tout, c’est terminé la pêche. Il nous reste encore deux jours pour se relaxer au bord de la piscine…

CARP LSD MAGAZINE | Succès en Italie Session sur un lac géant…
Combiner vacances en famille avec la pêche c’est tout à fait possible !

 

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Afficher plus

Articles liès à la même thématique

Bouton retour en haut de la page
Chargement...
X
X