Bons CoinsSessions - Récits

Session sur le Der

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Un voyage pas comme les autres…
de Emilien Crepin

Un nouveau voyage s’apprête à débuter, une expérience de 14 nuits consécutives sur mon lac de cœur.

On est vendredi 10 septembre et l’heure de prendre la route pour le lac du Der a sonné.

Arrivé à la mise à l’eau, on ne perd pas de temps et nous chargeons les bateaux pour rejoindre le poste au plus vite. Il est temps pour nous de vivre une nouvelle aventure sur le géant…

Débuts difficiles…

Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE

Nous voilà arrivés sur le premier poste, les échos des pêcheurs de la semaine précédente ne sont pas très bons.

Pas grave, la météo risque de changer courant de semaine, avec des orages et des rafales de vent.

Je commence à aller prospecter mon secteur et décide de pêcher sur les bordures en limites d’herbier et je réserve une canne sur un haut-fond à longue distance que j’ai déjà pu pêcher auparavant.

Tout est en place pour la première nuit et comme on le présentait, cette première sera stérile, ainsi que les 4 suivantes.

Le doute commence à s’installer. Mais ne perdons pas espoir, la météo a complètement changé.

On profitera du calme avant la tempête pour tout bien reposer et vérifier l’état de mon amorçage à l’aide d’une caméra sous-marine.

Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE

Une première touche chaotique !

Allez, c’est parti pour la sixième nuit, il est 21h quand tout d’un coup mon Siren R3 s’emballe puis d’un coup plus rien.

J’arrive sur mes cannes et là, c’est la catastrophe, il me manque une canne ainsi que mon pique avec mon détecteur.

Mon backlead s’est entouré autour de la ligne qui a ensuite tout embarqué à l’eau. C’est la panique, on décide donc de prendre une canne dans le bateau et d’aller tout de suite racler mon spot pour essayer d’attraper ma ligne.

Premier lancé et bingo, j’attrape ma tresse. J’arrive à récupérer ma canne ainsi que mon détecteur, ouf, je suis soulagé, malheureusement le poisson aura cassé la ligne, mais le principal est d’avoir tout récupéré.

Je ne perds donc pas de temps, je refais un montage et pars reposer la canne de suite.

Et j’aurais bien fait, car je ferai mes 2 premiers poissons sur cette canne durant cette sixième nuit.

Nous voilà déjà à notre septième nuit sur le premier poste, nous commençons donc à replier un peu de matériel pour ne pas perdre de temps, demain matin nous changeons de poste.

Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Nuit magique !

Alors que nous entamions notre dernière nuit sur ce poste, quelque chose nous faisait dire qu’elle allait être productive, et nous ne nous sommes pas trompés.

Une nuit magique avec pas moins de 7 touches et la prise d’une superbe fully pour mon ami.

Nous terminerons donc cette première semaine avec 13 touches pour 11 poissons.

Il est maintenant l’heure de charger les bateaux et rejoindre notre nouveau poste pour la deuxième semaine.

La fatigue se fait ressentir, mais nous sommes heureux de ces dernières 48h que le lac a pu nous offrir.

La traversée du lac se passera à merveille avec une flaque d’huile, quoi de mieux pour traverser et prospecter notre nouveau secteur…

Nouveau terrain de jeu et jolie surprise !

Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE

Nous voilà donc arrivés sur le nouveau poste, nous mangeons un bout en vitesse, car on a encore beaucoup de boulot devant nous.

Nous sommes en début d’après-midi quand nous partons prospecter, les spots sont plus ou moins les mêmes que le poste précédent (limite d’herbier, troué et 2 cannes sur un haut-fond à longue distance).

Nous aurons aussi 2 cannes dans une baie derrière nous en bonus.

La première nuit sera très calme, au petit matin, je repérerai à l’aide du drone une superbe trouée dans la baie au milieu d’un champ d’herbier.

Sans le savoir, je venais de dégoter un hot spot qui allait produire 90% de nos touches. Nous sommes au onzième jour de notre voyage, il est midi quand tout d’un coup mon R3 se met à sonner, un nuisible ?

Je décide de partir sans attente sur mon repère et ça sera notre première carpe de ce poste qui rentrera dans le filet.

Cette fameuse trouée sur ma canne bonus semble être prometteuse car je toucherai un second poisson la nuit suivante.

Le lendemain matin autour du café, plusieurs questions filent. Après mure réflexion, nous décidons de boucler cette baie en y plaçant 2 cannes supplémentaires au cas où il y aurait des bancs de carpes conditionnés dans cette zone.

Le reste de la journée fut calme, quand tout d’un coup en début de soirée, bip bip biiiiiippppp… Gros run sur cette fameuse canne qui a déjà produit 2 poissons.

Sans attente, nous partons directement sur le poisson, arrivés à hauteur du repère, la carpe est déjà une dizaine de mètres derrière.

Nous continuons donc d’avancer sur le poisson. Arrivé à l’aplomb, la tête de ligne rentrant dans les premiers anneaux, j’aperçois une grosse masse remontée le long du bateau.

Je regarde donc mon ami et lui dit « PU…. Marco c’est une grosse, c’est une grosssse », mais à ce moment-là, il ne l’avait pas encore vu.

Il aura fallu qu’elle fasse sa deuxième apparition pour qu’on se rende compte tous les deux qu’on tenait une grosse du lac.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

L’adrénaline, la panique, bref le stress s’installe et ça sera à sa troisième apparition en surface que nous arriverons à la glisser dans le triangle.

Quel soulagement, je suis fou… À ce moment, j’ai encore du mal à imaginer, bordel depuis le temps que je viens pour y trouver ce genre de carpe.

Me voilà récompensé, je tiens ma grande carpe du Der. Nous regagnons la berge et procéderons à une première pesée qui affichera 28,500kg, je viens littéralement d’exploser mon record personnel !!!

Nous ferons tout de même une seconde pesée au moment de la séance photo qui affichera le même poids sur deux pesons différents.

Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE

Champagne !!!

A ce moment, la session avait complètement changé, nous avions eu des nuits blanches à 7 touches, une grosse carpe, la pêche était faite dès à présent !

Il est donc l’heure de faire péter le champagne et trinquer à ce voyage qui « n’était pas comme les autres ».

La joie et la bonne humeur se faisaient ressentir sur le poste et la fatigue des 12 nuits n’était plus présente, nous étions gonflés à bloc pour les 2 dernières nuits.

Après avoir trinqué à notre grosse carpe, nous partons chacun de notre côté pour reposer les cannes, nous clôturons cette belle journée par un bon barbecue accompagné d’un bon apéro.

La nuit sera très calme, juste une petite carpe sur le matin, mais cette fois-ci ça sera sur une canne qui est restée muette toute la semaine.

Les poissons commençaient peut-être à sortir de la baie, vu la descente d’eau importante, je miserai donc 2 cannes en bordure à la sortie de cette fameuse baie.

Nous voilà donc à notre dernière nuit de ce voyage incroyable, et qui m’aurait dit que cette nuit-là allait encore être très mouvementée.

Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE

Une fin en fanfare !

Nous réaliserons la même nuit que la semaine précédente sur notre premier poste, il est 20h30 quand j’enregistre ma première touche qui se soldera malheureusement par une décroche dans les herbiers.

Mais je ne resterai pas longtemps sur un échec, car les touches s’enchaîneront tout au long de la nuit, et j’aurai la chance de reprendre 4 nouvelles carpes sur le géant. 

Ce qui est incroyable dans tout ça, c’est que ma fameuse canne bonus qui avait déjà produit la plupart de mes touches a encore réitéré avec 3 touches cette nuit-là !

Au lever du jour, un petit chocolat chaud suivi de la séance photo avant de recharger les bateaux et de regagner la mise à l’eau.

Une chose est sûre, c’est que nous ne sommes pas près d’oublier cette pêche qui pour moi est la meilleure depuis que je pêche le lac.

Et pour couronner le tout, je partage ce moment magique avec mon ami rencontré en 2013 lors de ma première visite sur le Der.

Mais ceci n’est qu’une partie de notre livre qui ne s’arrête pas là, car il y a encore beaucoup de pages à écrire…

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Mon approche aura été la même durant ces 15 jours de pêche, un mélange composé de deux bouillettes, plus précisément la Hot Tuna et la Coconut Cream de la gamme Nash Instant Action et un peu de graines quand les spots n’étaient pas visités.

Niveau montage, pareil du très simple, une tête de ligne en Heavy Duty Mono Snag Leader, un clip plomb Heavy Duty Lead Clip, un gros plomb Tractor, un émerillon Quick Change et pour finir un bas de ligne monté en D-rig escher d’un doublé de 18mm (Hot Tuna dense et une pop-up Coconut Cream).

Une combinaison redoutable qui va me suivre dans 80% de mes pêche dès à présent…

Session sur le Der | Un voyage pas comme les autres… | CARP LSD LE MAGAZINE CARPE

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Afficher plus

Articles liès à la même thématique

Bouton retour en haut de la page
Chargement...