Appâts

Que lire au dos des paquets de bouillettes ?

Augustin Carre

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Dès que vous entrez dans votre magasin préféré, vous faites face à une série de paquets de bouillettes tous plus alléchants les uns que les autres. Comment faire son choix à la seule vue de la partie frontale du paquet ? Le prix et le marketing ne sont pas des critères pertinents pour choisir la bille qui sera adaptée à votre pêche.

Si vous tournez le paquet, vous verrez une grande quantité d’informations qui, elles, sont intéressantes pour faire son choix. Mais comment déchiffrer ce qui y est inscrit ? Cet article a pour objectif de mieux comprendre le verso de vos paquets de bouillettes afin de faire un choix avisé lorsque vous aurez à trancher entre deux paquets.

Que trouve-t-on ?

Hormis les phrases d’accroches proposées par les marques qui vantent les avantages de leur produit, il y a un détail de la composition du produit. Ce dernier se scinde en deux : une partie composition détaillée des ingrédients et une partie qui donne des informations sur le pourcentage des éléments présents.

Commençons par le détail des ingrédients. Maïs, blé, soja, épices, albumine d’œufs, sel, jus de moule, acide butyrique… La liste des ingrédients est quasiment infinie. Surtout que les proportions ne sont pas détaillées.

Il est donc complexe de se faire une idée précise de la recette mais on peut tout de même en tirer un certain nombre d’informations. Cela dit, il faudrait un livre entier pour détailler l’alchimie de la bouillette et expliquer les propriétés et l’intérêt de chaque ingrédient. C’est pourquoi cet article ne portera pas sur cette partie-là, mais plutôt sur la partie concernant les pourcentages des éléments présents.

On lit aussi au verso des paquets : protéine x %, fibre brute : y %, matière grasse : z%, teneur en eau : i % et cendres brutes : j %.

Cette partie-là est plus simple à comprendre et permet de se faire une idée assez générale et en un coup d’œil du produit que l’on a en main.

Comprenons d’abord l’intérêt de chaque composant

Que lire au dos des paquets de bouillettes ?
Employer des appâts prêts à l’emploi est très pratique, chaque pêcheur devrait connaitre la composition de ceux qu’il emploie !

La carpe est un animal omnivore à forte tendance carnivore. De plus, sa musculature est très développée et peut atteindre les 60% de son corps. Il est donc cohérent que les besoins en protéines de la carpe soient naturellement élevés et que ce poisson se tourne assez logiquement vers des aliments à forte teneur en protéines. Une carence affaiblit le poisson, le fait maigrir et favorise les infections.

En plus de cela, une partie non négligeable de l’énergie nécessaire à la survie de la carpe est d’origine protidique. Une teneur entre 25 et 40% de la matière sèche est recommandée.

Ainsi, on comprend pourquoi choisir une bouillette protéinée présente un véritable intérêt nutritionnel du point de vue de la carpe, qui va se délecter de vos appâts pour assurer sa survie.

Cela dit, une bouillette protéinée présente aussi plusieurs inconvénients. Le principal étant qu’elle est attractive à l’ensemble de la faune subaquatique. Une bille protéinée régalera écrevisses et poissons-chats autant qu’une carpe.

Que lire au dos des paquets de bouillettes ?
Les fabricants d’appâts sont aujourd’hui dans l’obligation de faire la transparence sur la composition de leurs appâts.

C’est pourquoi choisir une bille protéinée ne doit pas être un réflexe mais doit être réfléchi suivant la saison et la teneur en indésirables dans votre terrain de jeu.

Les fibres présentes dans la composition d’une bouillette ont un intérêt nutritif moindre car moins énergétiques. Néanmoins, ils sont nécessaires pour la bonne santé de la carpe qui ne refusera pas une bille riche en fibres.

Il suffit de se rappeler que le maïs, la noix tigrée et autres graines n’ont rien à envier à la bouillette lorsqu’il s’agit de sortir du poisson. Le gros atout des billes riches en fibres est qu’elles sont moins agressées par les indésirables et demeurent pêchantes plus longtemps. Une fois de plus, c’est la nature des lieux qui doit vous orienter vers une bille riche en fibres.

La présence de matières grasses dans la composition d’une bouillette n’est pas surprenante. Du point de vue nutritionnel, une bille grasse est riche en énergie et sera donc appréciée par les carpes en quête d’énergie facile (en hiver par exemple).

Que lire au dos des paquets de bouillettes ?
Choisissez vos appâts en fonction de leurs compositions afin de coller au mieux à votre pêche !

Une bille riche en lipides peut être appauvrie en protéines du point de vue énergétique. Ceci permet d’utiliser des billes pauvres en protéines donc moins attractives vis-à-vis des indésirables mais qui demeure énergétique. Une teneur entre 5 et 15% est recommandée.

Autre point remarquable, la teneur en eau d’une bouillette. Il me paraît assez compliqué de relier la teneur en eau d’une bille à ses propriétés au fond de l’eau. Surtout que l’eau n’attire pas particulièrement la carpe…

On peut toutefois supposer qu’une bille plutôt « sèche » est plus dure et dès lors plus durable au fond de l’eau que ne l’est une bille déjà riche en eau et donc plus molle.

Enfin, la teneur en cendres reflète la présence de minéraux dans la composition de la bouillette. Les minéraux sont indispensables pour la carpe notamment pour sa croissance et sa bonne santé de façon générale.

Cette donnée ne va pas transformer en profondeur la nature de la bouillette mais c’est un élément important pour l’équilibre nutritionnel de l’appât.

Globalement, pour que ces données aient un intérêt pour le pêcheur, il faut qu’il puisse avoir quelques chiffres en tête avant de choisir. J’ai sélectionné plus de quarante modèles de bouillettes, toutes marques confondues et j’ai effectué quelques analyses statistiques de base afin de vous permettre d’avoir des ordres de grandeur en tête des valeurs usuelles visibles sur le marché.

Statistiques

Protéines
Fibres
Matière grasse
Teneur en eau
Cendre
Part de la composition totale
Moyenne : 20,3 5,1 6,9 29,6 4,3 53,6
Ecart type : 5,8 11,4 2,9 5,2 2,2 19,4
Corrélation avec protéine : 1 -0,30 0,60 -0,26 0,39 0,17
Corrélation avec fibre : 1 -0,15 -0,26 -0,08 0,45
Corrélation avec matière grasse : 1 -0,265 0,30 0,31
Corrélation avec teneur en eau : 1 -0,01 0,14
Corrélation avec teneur en cendre : 1 0,29

On lit dans ces statistiques les valeurs moyennes en pourcentage des différents composants ainsi que les écarts-types (~écart à la moyenne) qui leur sont propres. La colonne “ Part de la composition totale” représente la somme de tous les pourcentages fournis par les marques (on n’atteint pas les 100% comme vous pouvez le constater).

J’ai calculé aussi à titre informatif les liens existants entre les composants. Un coefficient de corrélation proche de 1 indique que les deux éléments sont très liés : plus de l’un implique plus de l’autre. A l’inverse, un coefficient de corrélation proche de -1 indique que les deux éléments sont inversement liés : plus de l’un implique moins de l’autre. Un coefficient de corrélation proche de 0 indique qu’il n’y a pas de lien logique entre les deux composants.

Que lire au dos des paquets de bouillettes ?
Les rayons regorgent d’appâts pour la pêche de la carpe, à vous de les sélectionner en prenant en compte leur composition !

Cela permet de conclure par exemple qu’une bille qui possède une teneur en protéines supérieure à 20,3 + 5,8 = 26,1% est riche et à l’inverse, une teneur inférieure à 20,3-5,8=15,5 % est pauvre (sur le marché de la bouillette).

Lire le verso d’un paquet de bouillette avec une idée du lieu de pêche, de la population subaquatique et avec ces ordres de grandeur en tête permet d’affiner son choix de bouillette.

Ce n’est plus le prix ou le packaging qui doivent orienter vos choix mais plutôt votre réflexion au regard de la composition du paquet que vous avez en main.

Osez et vous serez récompensés…

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton Haut de page
Chargement...
X
X