Techniques & Stratégies

Pêches estivales | Robin Illner

Trancher entre le vrai et le faux…

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Notre collaborateur Robin Illner nous donne son avis et des astuces pour bien appréhender les pêches estivales.

1 : Les graines constituent des appâts de premier choix en été ! – 60% vrai

Pêches estivales | CARP LSD

Il est vrai que les graines riches en hydrates de carbone sont plus faciles à digérer par la carpe en été car leur métabolisme est plus performant en eau chaude.

Cela dit, il est important de bien cuire les graines pour les rendre encore plus digestes.

Il est aussi mieux d’équilibrer une amorce en mélangeant 3 types de graines (par exemple maïs, pois chiches et noix tigrées) plutôt que de n’utiliser qu’un seul type de graine qui aura tendance à saturer les poissons plus rapidement.

Dans l’absolu, correctement utilisés, les bouillettes (bien équilibrées) et les pellets restent des appâts de qualité et d’efficacité supérieures aux graines.

2 : Plus il fait chaud, moins les carpes mordent ! – 85% vrai

Pêches estivales | CARP LSD

Nous savons qu’une eau froide ralentit le métabolisme des carpes. C’est aussi vrai quand l’eau est très chaude, du fait que le taux d’oxygène dissout dans l’eau baisse considérablement. Généralement on constate un ralentissement du métabolisme chez la carpe quand la température de l’eau monte au-dessus de 22° Celsius.

C’est sur les eaux peu profondes que l’on ressent le plus l’effet négatif de la chaleur sur l’activité des carpes. Sur les eaux profondes les carpes peuvent descendre et maintenir une activité dans des couches d’eau plus fraiches mieux chargées en oxygène.

3 : En été les carpes sont plus actives la nuit ! – 95% vrai

Pêches estivales | CARP LSD

Sur la plupart des eaux que je pêche ceci est vrai, et notamment lors des phases les plus chaudes sur les eaux peu profondes ou en bordure où l’eau se rafraîchit quand même un peu durant la nuit. Par ailleurs, dans ce cas on constate que ce sont souvent la deuxième moitié de la nuit et les premières heures de la matinée qui sont les plus productives.

4 : En été les carpes passent pas mal de leur temps dans et autour les herbiers massifs ! – 100% vrai

Pêches estivales | CARP LSD

Oui, c’est vrai, et notamment la journée. Tout d’abord car dans les herbiers les carpes trouvent pas mal de nourriture (escargots, larves, gammares, etc.). Ensuite la végétation aquatique produit de l’oxygène durant la journée et constitue non seulement une zone de confort mais aussi un abri dans lequel les carpes se sentent plus en sécurité.

Même si les carpes de belle taille n’ont rien à craindre des prédateurs, instinctivement elles sont quand même attirées par la couverture végétale.

5 : En été les eaux profondes sont plus faciles que les eaux peu profondes ! – 75% vrai

Pêches estivales | CARP LSD

En raison du fait que les eaux profondes sont sujettes à des fluctuations de température plus faibles au cours de l’année, celles-ci offrent aux pêcheurs de carpes de bonnes opportunités pour attraper un poisson même pendant la phase très chaude de l’été.

Cependant, n’ayez pas peur d’exploiter les profondeurs importantes. J’ai attrapé des carpes dans de grands réservoirs à des profondeurs pouvant atteindre jusqu’à 18 mètres en été, mais généralement les profondeurs entre 6 et 10 mètres s’avèrent être les plus productives pendant les phases chaudes.

À ces profondeurs l’eau est plus fraîche, mieux chargé en oxygène et la température y est relativement stable. Une grande partie de la nourriture animale consommée par les carpes se retire également dans les zones d’eau plus profondes pendant l’été.

6 : Le thermocline indique souvent la profondeur à laquelle les carpes évoluent sur une eau ! – 75% vrai

Pêches estivales | CARP LSD

En été, le métalimnéen sépare la couche d’eau supérieure, l’épilimnion, de la couche d’eau profonde, l’hypolimnion. La couche d’eau supérieure est souvent très chaude en été, avec des températures de plus de 20 degrés, ce qui signifie une faible charge en oxygène dans cette couche.

Le plan d’eau est nettement plus frais sous la thermocline, qui se forme souvent à des profondeurs de trois à six mètres en été. Partout où nous trouvons des eaux plus claires, la lumière du soleil peut pénétrer profondément sous la thermocline, et les plantes peuvent également y faire de la photosynthèse.

Si vous pêchez dans ces couches d’eau plus profondes, qui sont également plus fraîches et sont en même temps mieux chargées en oxygène par l’activité photosynthétique des plantes, vous avez trouvé la profondeur idéale pour attraper les carpes pendant la saison chaude.

Lorsque des vents forts se produisent en été, la thermocline est souvent dissoute car les couches d’eau supérieure et inférieure sont mélangées. Dans ces phases, nous pouvons de nouveau pêcher les endroits moins profonds.

7 : En été les rivières et fleuves sont plus productifs que les lacs !80% vrai

Pêches estivales | CARP LSD

Les rivières offrent une excellente alternative à la pêche dans les lacs pendant la phase très chaude de l’été. D’une part, la pêche dans les rivières est un peu plus facile car le débit du fleuve est souvent réduit et le niveau de l’eau est bas.

D’un autre côté, les rivières sont souvent un peu moins chaudes et mieux oxygénées que les eaux stagnantes. Puisqu’il y a un mouvement constant de l’eau dans les rivières, les carpes sont également forcées à dépenser plus d’énergie ce qu’elles doivent compenser avec de la nourriture.

Cela signifie que les carpes dans les rivières doivent consommer plus de nourriture et sont plus actives. Ceci est aussi valable en plein hiver.

8 : En été les carpes sautent plus pour mieux s’oxygéner !0% vrai

Pêches estivales | CARP LSD

Cette thèse est incorrecte. La carpe ne peut pas absorber l’oxygène en sautant. D’un point de vue physiologique, la carpe ne peut absorber l’oxygène de l’eau que par ses branchies. Lorsque la carpe saute, elle est incapable de respirer de l’oxygène. Il n’est pas du tout scientifiquement démontré pourquoi la carpe saute.

Certes, la carpe saute pour se débarrasser des parasites, mais c’est aussi une forme d’expression d’une certaine excitation. J’ai souvent constaté qu’aux endroits où les carpes sautaient, je pouvais aussi les attraper.

Ce phénomène s’applique surtout aux endroits où la profondeur est inférieure à 10 mètres. Cependant, même dans des réservoirs très profonds, comme le Salagou, où les carpes aiment sauter, je pêche là où elles se manifestent.

J’ai connu des situations où les carpes sautaient à la surface et j’y ai placé mes lignes dans une profondeur de 15 mètres. Le soir et la nuit, les poissons y descendaient vers le fond pour se nourrir de mes appâts.

9 : Les arômes et huiles sont plus efficaces dans une eau chaude ! – 100% vrai

Pêches estivales | CARP LSD

La saveur de nos appâts est plus facilement détectée dans une eau plus chaude qui favorise la diffusion des attractants liquides et solubles. Nous le savons tous grâce à l’infusion de thé ou de café.

Avec de l’eau froide, beaucoup moins de substances aromatisants pourraient se dissoudre dans le thé ou le café que si nous utilisions de l’eau chaude.

La rumeur persiste que les huiles se dissolvent mieux dans l’eau chaude. Cependant, cette thèse n’est pas correcte. En principe, les huiles ne se dissolvent jamais dans l’eau. Peu importe la température de l’eau. Cependant, certains arômes sont également liés dans l’huile, et l’huile laisse plus facilement échapper ces arômes dans une eau plus chaude.

10 : En été les vents forts sont très bons pour la pêche ! – 100% vrai

Pêches estivales | CARP LSD

Je soutiendrais certainement cette thèse. Surtout en été, lorsque les eaux sont chaudes et pauvres en oxygène, un vent fort est souvent propice à la capture de carpes. À mon avis, peu importe la direction d’où vient le vent.

Bien que les vents froids du nord-est au printemps et en automne ne soient pas bons pour la pêche, la situation au milieu de l’été est complètement différente. Le plan d’eau est mis en circulation par le vent fort.

L’oxygène est introduit, les couches d’eau plus profondes sont déplacées vers la surface. J’ai souvent vécu des situations sans vent et sans activité basculer en phase de grande activité quelques heures seulement après qu’un vent fort s’était installé.

Si les poissons ne se sont pas nourris depuis un certain temps en raison des conditions météos défavorables (chaleur et peu ou pas de vent), un vent fort qui se lève peut tout changer radicalement.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton Haut de page
Chargement...
X
X