Sessions - Récits

Pêche de rêve en bateau

Grégory Lefebvre

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Après une bonne semaine de repos à la maison, voici enfin le moment tant attendu, il est temps d’aller dégourdir un peu mon Iboat400 et de faire plier un peu du blank sur le fleuve…

La pêche commence le lundi soir, en arrivant sur place vers les 18 heures.

J’amorce une large zone avec de la Monster Paradies en diamètre 24mm autour d’un spot très encombré avec plusieurs arbres immergés et quelques rochers.

Un vent du nord très soutenu ne me réconforte pas vraiment sur l’activité des poissons, mais bon, on va bien voir…

La première nuit rien ne bouge, mais je sais très bien qu’il faut savoir être patient.

Je continue à amorcer régulièrement toutes les 4 heures afin qu’il y ait des appâts sur la zone.

C’est vers les 18 heures mardi soir que j’enregistre ma première touche, une jolie commune de 14 kilos, yes super !

Je replace la canne aussitôt accompagnée de quelques appâts.

La deuxième nuit est un peu plus productive, je ferais à nouveau deux autres poissons et une décroche malheureusement. Eh oui, on ne peut pas toujours gagner !

La journée du mercredi reste assez calme, mais je mets des appâts régulièrement, afin de créer une activité, les poissons blancs sont très présents.

La troisième nuit est vraiment glaciale, le vent du nord me fouette le visage et me glace les os, mais les poissons sont bel et bien là !

La troisième nuit m’apportera 4 poissons allant de 10 à 18 kilos !!! Et un silure dans la matinée…

J’espère que les silures ne vont pas envahir la zone. Je ne mettrais plus d’appât jusqu’au soir afin d’éviter de rapatrier tous les moustachus du coin.

Le dernier soir approche après une journée plutôt très calme, une activité de barbeau en surface me donne de bon espoir.

Les cannes sont replacées et je disperse quelques kilos de bouillettes.

Le dernier soir …

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Je prépare un bon petit repas, histoire de prendre des forces, car la pêche en boat reste très physique.

A 20 heures, la première carpe de la soirée, c’est une petite commune que je remets à l’eau très rapidement, puis la seconde canne déroule !!!

C’est très lent et très lourd… Alors là, je saute très rapidement dans le petit boat et file vers le poisson qui est très puissant.

Je le contre en tirant très fort afin qu’il ne puisse pas atteindre les obstacles.

Au bout de quelques minutes, enfin, j’arrive à glisser la belle dans le filet, c’est un trésor ! Une magnifique tow-tone de plus de 25 kilos !!!

Extraordinaire, je suis comblé. Je mets la belle au sac afin de faire quelques clichés le lendemain, je suis vraiment heureux et mange tranquillement avec le sourire tout seul sur mon bateau, je vie un rêve.

La nuit sera belle et bien agitée puisque jusqu’au matin, j’enregistre encore 4 poissons, plus quelques barbeaux qui me rendront visite.

Le matin même, la séance photo sous un soleil radieux, le vent a enfin cessé et les températures sont bien meilleures, mais il est temps de rentrer.

Encore une super pêche en mode bateau avec des souvenirs plein la tête, malgré des conditions difficiles.

Je suis Happy !

A très bientôt Greg.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Afficher plus

Articles liès à la même thématique

Bouton retour en haut de la page
Chargement...
X
X