Montages

Parlons bas de lignes !

Bart van Bezouw

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Dans la pêche à la carpe actuelle, les montages constituent sans doute le sujet qui nous préoccupe le plus.

Chaque année, de nouveaux matériels et montages apparaissent sur le marché et sont considérés comme étant les plus efficaces.

Les gens qui me connaissent un peu savent que je ne crois pas en un montage universel qui marche partout dans n’importe quelle situation.

Bas de lignes pour la carpe
Tout ce qu’il faut sous la main pour adapter mes bas de ligne à chaque situation spécifique !

D’après mon expérience, un montage est seulement le meilleur lorsque vous l’adaptez à une situation spécifique. Pour ce faire, vous devez savoir ce qu’il se passe au fond de l’eau.

Quel en est l’effet sur le comportement alimentaire des carpes et comment ajuster votre montage de manière à ce que vous puissiez capturer plus de poissons.

Dans cet article, je vais vous accompagner dans mes réflexions sur le fonctionnement des bas de lignes pour les esches denses (esches présentées sur le fond) et sur les ajustements que vous pouvez effectuer.

Espérons que ces bases vous aideront à faire les ajustements nécessaires lors de votre pêche pour attraper autant de belles carpes que possible !

Comportement alimentaire

Afin de pouvoir comprendre le fonctionnement d’un bas de ligne, nous devons d’abord connaître le comportement alimentaire de la carpe.

Un poisson qui se nourrit en toute confiance dans un cadre naturel plane un peu au-dessus du fond, puis abaisse la tête vers les particules de nourriture qu’il souhaite saisir. Ensuite, la bouche du poisson s’ouvre et aspire la nourriture.

La bouche se fermera alors et le poisson se lèvera à la position horizontale. Dès que le poisson monte ou se déplace, le bas de ligne se tend et l’hameçon s’accroche dans la chair.

Un certain nombre de facteurs peuvent modifier le comportement alimentaire.

Bas de lignes pour la carpe
Un amorçage compact modifie le comportement alimentaire des carpes.

La manière d’amorcer

Plus l’amorce est présentée de façon compacte, moins le poisson bougera pendant qu’il se nourrit. Après tout, il doit à peine se déplacer pour aller d’un appât (ou particule) à un autre.

Si vous éparpillez l’amorce sur une zone plus grande, le poisson devra bouger davantage.

Pression de pêche

Sous l’influence de la pression de pêche, un poisson aborde souvent l’appât / l’aliment différemment, ce qui a des conséquences sur le comportement alimentaire.

Exemples de comportement courant que j’ai pu observer :

– Les poissons circulent pendant un certain temps autour / au-dessus de l’amorce avant de ramasser un seul appât. Ils répètent ensuite cette opération jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien. Ils semblent être capables de détecter ce qu’est l’esche (connecté à l’hameçon).

– Les poissons se déplacent très lentement en bougeant à peine la tête et le corps. Cela leur permet de détecter plus facilement une situation ou élément dangereux (montage, ligne).

Concurrence alimentaire

La concurrence alimentaire existe lorsque plusieurs poissons se nourrissent sur un spot ou zone amorcé. Pour pouvoir manger le plus possible, la carpe prendra l’appât plus rapidement, avec moins d’hésitation et en étant plus mobile.

Avec les informations ci-dessus, vous pouvez alors commencer à réfléchir aux matériaux à utiliser et à l’influence qu’ils ont sur le bas de ligne.

Nos montages fonctionnent sur le principe que le poisson se pique tout seul à cause de l’inertie du plomb.

Pour y parvenir, un certain nombre de conditions doivent être remplies, chose pas toujours évidente :

– Le bas de ligne doit être positionné dans une position permettant au poisson de saisir l’esche.
– L’hameçon doit entrer dans la bouche du poisson.
– L’hameçon doit être suffisamment piquant pour pénétrer dans la gueule de la carpe.
– L’hameçon doit être dans la bonne position lorsque la pointe pénètre dans la chair.
– Le poisson ne doit pas recracher l’esche et l’hameçon avant de tendre le bas de ligne sur le plomb.

Le fonctionnement du bas de ligne

Comme mentionné précédemment, le comportement alimentaire de la carpe dépend d’un certain nombre de facteurs que nous pouvons analyser et/ou influencer.

Sur cette base, nous commençons avec un bas de ligne (un modèle de base) et nous devrons ensuite continuer à l’adapter en permanence afin d’obtenir le meilleur bas de ligne pour chaque situation précise.

Pour ce faire, nous pouvons jouer sur un certain nombre de composants (principaux).

– Type et longueur du bas de ligne
– Type d’hameçon
– L’angle du line aligner
– Longueur du cheveu

Longueur du bas de ligne

Bas de lignes pour la carpe
La bonne longueur du bas de ligne est d’une importance primordiale.

J’entends par longueur du bas de ligne la longueur effective. Lorsque votre bas de ligne s’enfonce dans un sol meuble, sa longueur effective diminue.

Si vous pêchez sur un fond dur, la longueur totale de votre bas de ligne sera effective. La longueur du bas de ligne influence la profondeur et la facilité avec laquelle le poisson peut aspirer l’esche avec l’hameçon et la rapidité avec laquelle l’hameçon s’accroche dans la chair quand le poisson se déplace.

Plus votre bas de ligne est long, mieux le poisson peut saisir l’esche, y compris l’hameçon, plus facilement et plus profondément.

Plus votre bas de ligne est court, plus il sera tendu rapidement par le poisson. Le résultat d’un (trop) court bas de ligne peut être que le poisson tente d’aspirer l’esche, mais que cela échoue car le bas de ligne est déjà tendu avant que l’hameçon puisse se retrouver dans la bouche.

Si votre bas de ligne est (trop) court, il peut également s’enfoncer complètement dans un fond mou ou dans les algues, de sorte que votre esche ne puisse plus être aspirée par la carpe.

L’inconvénient d’un bas de ligne long est que cela prend plus de temps avant que le poisson le tende complétement et que l’hameçon puisse piquer.

Cela peut avoir comme résultat que le poisson recrache l’esche et l’hameçon avant de se piquer. Un bas de ligne court permet de piquer le poisson plus rapidement et réduit les risques qu’il recrache tout.

Le matériau utilisé pour le bas de ligne a également un impact. Plus le matériau du bas de ligne est rigide, moins la liberté de mouvement de l’esche est grande et plus il est probable que le poisson ne puisse pas l’aspirer efficacement.

Si cette aspiration réussit, les propriétés rigides garantissent également que le bas de ligne se tend plus rapidement et par conséquent le poisson se pique plus tôt, ce qui réduit le risque de recrache.

En guise de base, je commence souvent avec une longueur de bas de ligne d’environ 17 à 18 centimètres. De là, je vais faire des ajustements en fonction de la situation.

Je raccourcis souvent jusqu’à un minimum de 7cm ou je le rallonge à un maximum de 30cm.

Type d’hameçon

Bas de lignes pour la carpe
Pointe droite ou pointe courbée ? Tout dépend de la situation.

Il existe de nombreux types d’hameçons. Cependant, si nous examinons de plus près les hameçons, nous pouvons les diviser en fonction d’un certain nombre de caractéristiques :

Pointe de l’hameçon

La pointe d’un hameçon peut être droite ou courbée vers l’intérieur. Une pointe droite est plus agressive et s’accroche plus rapidement dans la chair.
En revanche une pointe courbée vers l’intérieur, une fois remplie de chair, se décroche moins facilement.

Longueur de la tige de l’hameçon

Plus la tige est longue, plus vite l’hameçon bascule dans la gueule de la carpe et plus vite la pointe s’accroche dans la chair.

L’inconvénient d’une tige longue, cependant, est qu’elle peut agir comme un bras de levier et fragiliser la tenue de l’hameçon, avec un risque accru de décrochage.

Ouverture de l’hameçon

Comprenez par cela la distance entre la pointe et la tige de l’hameçon. Cette distance est déterminante pour le remplissage de l’hameçon.

Un hameçon à grande ouverture pique plus facilement et se remplit avec plus de chair.

La taille de l’hameçon est aussi un facteur déterminant ici, car un grand hameçon a une plus grande ouverture qu’un petit.

Le piquant de l’hameçon

Il va sans dire qu’un hameçon doit être très piquant pour bien piquer. Par piquant, je veux dire vraiment piquant. Sans appuyer, la pointe doit s’accrocher sur l’ongle d’un doigt.

Si cela ne se produit pas, vous pouvez changer d’hameçon ou l’aiguiser légèrement. Notez cependant que les pointes rectifiées (aiguisées par vos soins) sont souvent si tranchantes et fines qu’il est préférable d’omettre le test de l’ongle.

Contentez-vous dans ce cas de le piquer dans la peau et de regarder de près la pointe pour juger son piquant.

Bas de lignes pour la carpe
L’indispensable gaine thermorétractable pour réaliser un line aligner.

Angle du line aligner

Avec l’utilisation d’une gaine thermorétractable pour réaliser un line aligner, vous pouvez influer sur le basculement de votre hameçon.

Avec la gaine thermo, vous pouvez rallonger la tige de l’hameçon et modifier la forme de l’hameçon ainsi que l’angle de pénétration de la pointe.

En rallongeant la tige de l’hameçon, ce dernier bascule plus tôt. En accentuant l’angle du line-aligner, la pointe s’accroche plus tard.

Longueur du cheveu

Bas de lignes pour la carpe
Le bon montage au bon moment pour rapidement piéger un poisson !

La longueur du cheveu influence la liberté de mouvement de l’hameçon. Plus le cheveu est long, plus l’hameçon a de liberté pour tourner et s’accrocher convenablement dans la chair.

Cependant, plus le cheveu est long, plus il est probable que l’esche soit aspirée sans que l’hameçon n’entre dans la bouche du poisson avant que le bas de ligne soit tendu sur le plomb.

La longueur de mes cheveux varie et laisse entre 0,5 et 2cm d’espace libre entre l’hameçon et l’esche.

Afin de parvenir à réaliser le bas de ligne le plus efficace, nous devrons combiner de façon logique tout ce que je vous ai expliqué plus haut, et ceci en fonction de chaque situation de pêche spécifique.

Pour vous aider, je vous donnerai deux exemples de situations de pêche, ainsi que ma ligne de pensée et les choix que je fais à cet égard.

La première situationde pêche concerne un plan d’eau à forte densité de carpes, peu encombré et beaucoup pêché.

Bas de lignes pour la carpe
Un bas de ligne souple facilite l’aspiration de l’esche.

Vous pêchez instantanément une session de 24 heures. Pour la première canne, vous amorcez des bouillettes de façon éparpillée sur un plateau à fond dur situé à 40m de la berge.

Le comportement alimentaire qui va probablement en découler consiste à saisir une seule bouillette, après quoi le poisson nagera vers la suivante. En raison de la pression de la pêche, cela devrait se produire avec un peu de suspicion.

Parce que vous avez amorcé de façon très éparpillée, la concurrence alimentaire ne se fait pas trop sentir. Je commencerais donc ma pêche avec un bas de ligne de longueur moyenne.

Pas trop long à cause de la pression de pêche et pas trop court parce que les carpes seront mobiles. Disons 15cm. J’utiliserai un hameçon à pointe droite et à tige moyenne ou longue, car il sera plus agressif et qu’il n’y a pas de raisons qui me poussent à utiliser un hameçon à pointe courbée (il n’y a pas d’obstacles, ni de fonds rocheux).

Bas de lignes pour la carpe
Un angle trop accentué du line aligner, comme l’exemple en bas, fera basculer l’hameçon trop tard et peut augmenter les risques de décrochage.

Puisque mon bas de ligne n’est pas très court, j’utilise un line aligner avec un angle accentué (sans être excessif) pour éviter de piquer les poissons trop profondément dans la bouche.

La longueur du cheveu laisse une distance de 1cm entre le bas de la courbure de l’hameçon et l’esche.

Ceci est une distance suffisante pour donner à l’hameçon une liberté de mouvement, mais également suffisamment courte pour garantir que l’hameçon entre bien dans la bouche.

Si vous remarquez que le poisson est piqué trop profondément vous pouvez raccourcir votre bas de ligne. Vous pouvez aussi accentuer davantage l’angle de votre line aligner ou rallonger votre cheveu.

Toutefois, sur un plan d’eau à forte pression de pêche, je commencerai par raccourcir mon bas de ligne.

Avec la deuxième canne nous pêchons sur un spot compact en bordure, où nous remettons une poignée de bouillettes broyées et une poignée de graines toutes les 2 heures.

Bas de lignes pour la carpe
L’une des choses les plus importantes est que l’hameçon puisse bien entrer dans la bouche !

Dans ce cas, nous créons une situation dans laquelle le poisson se nourrit sur place et se déplacera donc beaucoup moins.

Je commencerais donc avec un bas de ligne court de 8 à 10 centimètres. Ici j’opterai pour un hameçon à pointe droite et à tige moyenne. Avec un bas de ligne court le plomb se trouvera près de la bouche du poisson lors du combat.

Dans ce cas précis j’évite les hameçons à tige longue qui augmenteraient les risques de décrochage.

Nous allons ensuite prolonger la tige de l’hameçon avec un morceau de gaine thermorétractable, de façon à ce que sur le plan mécanique l’hameçon ait les propriétés de piquage d’un modèle à tige longue, sans en avoir les inconvénients lors du combat.

La longueur du cheveu devrait maintenant être un peu plus courte puisque nous pêchons avec un bas de ligne plus court. Je le réalise ici entre 0,5 et 0,7cm. Avec un cheveu plus long on court le risque que le poisson aspire l’esche mais pas l’hameçon.

Bas de lignes pour la carpe
L’ouverture d’un hameçon et la longueur de sa tige influent sur les propriétés mécaniques d’un bas de ligne.

Parce que nous amorçons régulièrement de façon compacte de petites quantités d’amorce, il est tout à fait possible que nous créions une concurrence alimentaire. Après tout, les poissons se feront concurrence sur une toute petite zone.

Cela pourrait provoquer un comportement alimentaire plus agressif avec des poissons qui bougent plus vite. Si vous remarquez que les poissons sont piqués trop au bord de la lèvre, vous pouvez augmenter la longueur de votre bas de ligne.

Malgré le fait que vous amorcez de manière compacte, la concurrence alimentaire fait que le poisson se déplace rapidement et dans ce cas un bas de ligne un peu plus long pêchera mieux. Un bas de ligne de 12/13cm devrait être parfait dans ce cas précis.

À mon avis, le meilleur bas de ligne est donc celui qui a été ajusté par le pêcheur de manière à ce qu’il s’adapte parfaitement à une situation de pêche spécifique.

 

 

Slide 1 |

Bas de lignes pour la carpe
La pression de pêche a des conséquences sur le comportement alimentaire des carpes.
Slide 2 |

Bas de lignes pour la carpe
Plus le bas de ligne est long, plus on rallonge le cheveu, et vice-versa.
Slide 3 |

Bas de lignes pour la carpe
Imaginez perdre un tel poisson à cause d’un bas de ligne mal conçu…
Slide 4 |

Bas de lignes pour la carpe
Les hameçons aiguisés par nos soins sont tellement piquants qu’il ne vaut mieux pas les tester sur l’ongle d’un doigt…
Slide 5 |

Bas de lignes pour la carpe
Réglé à la perfection !
Slide 6 |

Bas de lignes pour la carpe
Le point de départ sur un amorçage éparpillé.
Slide 7 |

Bas de lignes pour la carpe
Un bas de ligne très court m’a permis de prendre ce joli poisson.

    MAGAZINE CARPE EN MODE AUDIO

    -- ESPACE PARTENAIRE(S) --
    ------------
    Bouton retour en haut de la page
    Chargement...
    X
    X