AppâtsTechniques & Stratégies

L’utilisation d’appâts dans une eau à basse température

Mario Gijbels

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

La popularité de la pêche à la carpe a fortement augmenté ces dernières décennies, tout comme la pêche de la carpe dans les eaux froides. Cependant, pour réussir en plein hiver, il existe plusieurs conditions pour mettre au sec le temps d’une photo nos poissons préférés. Le métabolisme d’une carpe diminue lorsque la température de l’eau descend, ce qui signifie que nous devons ajuster nos appâts ou leur quantité quand l’eau est froide.

Appâts en hiver | CARP LSDÉtant donné que la grande majorité des pêcheurs de carpes achètent leurs appâts, je tiens à vous fournir des informations sur les valeurs nutritionnelles et la quantité d’appâts à utiliser lorsque la température de l’eau est basse. Dans les magasins, vous pouvez trouver sur les emballages de bouillettes des informations sur leur composition. Sur la base de ces données, vous avez approximativement une idée sur la digestibilité des appâts.

Cependant, la digestibilité ne vous dit pas grande chose sur la valeur utile de votre appât. Il se peut donc que vous ayez un appât avec une teneur en protéines assez élevée qui pourtant est facile à digérer. Mais puisque ceci n’est pas vraiment expliqué sur l’emballage, nous n’entrerons pas dans ces détails maintenant. En général, il est préférable de travailler sur les données disponibles. L’emballage nous informe dans certains cas sur les matières grasses et les protéines. Plus leur taux est élevé, plus elles devraient être difficiles (longs) à digérer, et c’est vrai dans la plupart des cas.

Faire la différence autrement

Appâts en hiver | CARP LSDAu fil des années, j’ai pas mal testé des appâts pendant les mois les plus froids. Une chose est devenue rapidement très claire pour moi. La plupart des carpistes utilisent des billes relativement pauvres en hiver. En soi, ce n’est pas un mauvais choix. Par exemple, suite au succès avec les billes Krill & Octopus, j’avais décidé de produire une bille Winter Krill spéciale pour les eaux froides, et c’était également une version beaucoup plus pauvre. Si vous n’avez pas de concurrence, c’est certainement mieux.

Cependant, j’ai remarqué que si je prenais les bouillettes Krill & Octopus et les Winter Krill et que je pêchais avec les deux en même temps, les Winter Krill n’étaient plus aussi efficace… et vous voilà avec votre appât d’hiver ! Et cela en soi n’est pas tout à fait anormal, car il y a beaucoup de carpistes qui pêchent en été avec des appâts de haute qualité, mais qui plus est, amorcent pas mal et conditionnent les carpes. Cela signifie que les carpes sont assez confiantes par rapport à ces billes. Vous les mettez aussi au régime avec un appât d’hiver assez pauvre, ça se digère mieux, alors elles doivent en manger plus et vous vous donnez une plus grande chance de les attraper.

C’est un fait, mais si vous avez de la concurrence en matière d’appâts, il faudra faire la différence autrement.

Ce que nous ne devons pas oublier, c’est qu’en début et en fin d’hiver, les carpes ont besoin d’une nourriture fonctionnelle de haute qualité. Bien sûr, tout doit être juste, cela ne signifie pas qu’une bille avec un taux élevé de protéines et de matières grasses vous assure que les carpes vont les préférer aux appâts d’hiver pauvres mais savoureux et facilement digestibles. Alors, mon conseil : vous pouvez quand même utiliser une bouillette très élaborée contenant beaucoup de matières grasses et de protéines. La différence, on peut la faire en ajustant les quantités d’amorces.

Comment puis-je amorcer avec des appâts riches et à quoi doit-on faire attention ?

Appâts en hiver | CARP LSDEn fait, c’est très simple, imaginez que vous utilisiez une bouillette d’une très grande valeur nutritive, mais que vous n’amorcez que très peu de billes. Dans ce cas vous ne pouvez jamais rassasier un poisson. Mon point de vue est que si vous pouvez estimer la bonne quantité à amorcer, vous pouvez faire la différence sans jamais saturer les poissons.

Pour rendre cela facile, regardez l’emballage, par exemple il est écrit 40% de protéines et 10% de matières grasses et sur votre appât d’hiver par exemple 20% de protéines et 5% de matières grasses. Un rapide calcul nous permet de conclure qu’avec l’appât riche on peut diviser la quantité d’amorce par deux.

Supposons donc que vous amorciez 1kg avec l’appât d’hiver pauvre, cela veut dire qu’avec l’appât riche vous n’utiliserez que 500g. Théoriquement, avec la moitié moins d’appâts dans l’eau, vos chances d’attraper une carpe sont multipliées par deux. Personnellement, j’utiliserai encore un peu moins d’appâts riches, disons 400g. Malgré le fait que mes billes sont riches, je suis sûr de ne pas saturer les carpes.

Appâts en hiver | CARP LSD

Quelle quantité exacte et quelle tactique ?

Si je pêche une eau close, je regarde toujours les captures des dernières semaines pour voir si les poissons sont oui ou non déjà bien gras. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez encore assez bien amorcer. Mais que veut dire assez bien ? Comment le déterminer ? Il faut aussi tenir compte des autres carpistes et les quantités qu’ils amorcent et la densité de la population. Si les blancs et les petites carpes ne sont plus du tout actifs, il faut en tenir compte également, tout en regardant la température de l’eau. C’est assez complexe finalement.

Le mieux c’est donc toujours de jouer la prudence dans ce cas. Mieux vaut très peu d’amorce que trop et c’est encore bien plus vrai en hiver. Commencez avec très peu d’amorce puis ajustez les quantités en fonction des résultats qui suivent.

Maintenant supposons que les poissons sont déjà au poids maxi pour la période de l’année. Dans ce cas, il faut vraiment mettre le frein : une seule poignée d’appâts devrait suffire pour faire une touche !

Autres bons conseils pour l’hiver 

Pêchez avec un petit bonhomme de neige ! Les pop-ups seront donc indispensables. Les couleurs qui fonctionnent bien en été fonctionnent aussi en hiver, et même un peu mieux encore, car l’eau est plus claire. Mais le gros inconvénient en hiver est que les journées sont très courtes. La durée de la visibilité des pop-ups s’en trouve fortement réduite (environ 8h par jour).

C’est la raison pour laquelle je trempe mes esches également un bon moment dans un attractant liquide afin qu’elles se démarquent bien au niveau des stimuli alimentaires. Pour cela, je crée mon propre attractant en mélangeant un booster correspondant à la bouillette que j’utilise avec une quantité égale de Minamino. Dans le cas où il n’y a aucune activité de blancs, je me sers aussi des mini et micros pellets. L’avantage de ces pellets est qu’ils sont de très petite taille et très faciles à digérer, donc idéaux comme support pour ce type de pêche.

Le dernier conseil que je peux vous donner est d’utiliser un montage agressif. Les carpes sont très peu mobiles quand elles se nourrissent en eau froide. Un montage à bas de ligne court qui pique vite est donc une vraie plus-value.

Appâts en hiver | CARP LSD

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton Haut de page
Chargement...
X
X