Appâts

Les incontournables pour l’hiver !

de David Tartaglione

Au cœur de l’hiver, prendre une carpe est un vrai challenge. Les conditions climatiques rudes rendent la pêche difficile. Le choix de l’appât est, encore plus qu’aux autres saisons, capital pour espérer courber nos blanks de cannes !

Parmi tous les appâts susceptibles de vous apporter des touches à la saison froide, voici quelques incontournables souvent oublié, sur qui vous pourrez compter !

Farines d’amorçage

Les incontournables pour l’hiver | pêche de la carpe !
La farine d’amorçage est un appât particulièrement bien adapté aux eaux froides hivernales !

Les amorces et/ou method mix sont particulièrement bien appropriées pour séduire des poissons engourdis.

Vous pouvez employer les amorces et method du commerce, les combiner entres eux, ajouter votre touche personnelle.

Vous pouvez également réaliser votre propre amorce. Si vous souhaitez constituer un mélange de qualité, je vous propose une recette simple et très efficace pour réaliser votre propre amorce.

Recette :

250g chapelure rousse
200g farine de maïs grosse mouture
200g tourteaux de lin
100g farine de pain d’épice
100g farine de chènevis
100g bird food (graines broyées)
50g épice à couscous Raz El Hanout jaune

En rivière, vous pouvez ajouter de la terre de Somme ou de la glaise pour alourdir l’amorce en cas de courant puissant et/ou pour réduire l’apport calorique. L’amorce permet d’incorporer toutes sortes d’esches : vers de terre coupés, asticots, graines, bouillettes entières ou en fragments, pellets…

Les incontournables pour l’hiver | pêche de la carpe !
En rivière, ajouter de la glaise à l’amorce permet de l’alourdir pour assurer une bonne tenue sur le poste convoité.

Bouillette, oui mais laquelle ?

Les incontournables pour l’hiver | pêche de la carpe !
Difficile pour un novice de faire un choix parmi la multitude de bouillettes disponibles !
Les incontournables pour l’hiver | pêche de la carpe !
Les épices sont très attractives en eau froide !

 

Le choix du type de bouillette est souvent un casse-tête pour les pêcheurs ! En hiver dans des conditions particulièrement difficiles c’est encore plus vrai !

Beaucoup se posent la question de savoir s’il vaut mieux user d’appâts carnés, fruités ou encore épicés.

En réalité, la saveur d’une bouillette n’a pas grande influence en fonction des saisons. En eau froide, sans amorçage préalable, une bouillette très attractive sera certainement un atout.

Peu importe qu’elle soit sucrée, fruitée ou carnée.

Cependant, j’ai remarqué, et je suis loin d’être le seul, que les bouillettes contenant une bonne proportion d’épices fortes sont souvent un plus dans des eaux froides.

Si vous souhaitez tenir un poste régulièrement amorcé, ce qui est idéal en hiver, des bouillettes composées avec des ingrédients frais, de qualité et à fort pouvoir nutritif seront du meilleur effet.

Quand je dis fort pouvoir nutritif, je pense à des bouillettes contenant approximativement 35% de protéines, nul besoin de charger, pour une carpe qui s’alimente au minima c’est déjà une sacrée aubaine de trouver une telle nourriture tombée du ciel en plein hiver… Le plus important étant que les bouillettes soient parfaitement digestes pour que les poissons aient envie de revenir régulièrement au « self » prendre leur ration !

Si vous roulez vos bouillettes « maison », mettez de côté quelques kilos que vous ne cuirez pas.

Laissez-les sécher quelques jours et congelez-les en petits paquets. Ces bouillettes hyper attractives et tendres vous serviront à remplir vos sacs solubles pour une attraction au top autour de votre esche.

Les incontournables pour l’hiver | pêche de la carpe !
Pour obtenir des bouillettes hyper attractives conserver une partie de vos bouillettes roulées sans les cuire. Attraction garantie !

Maïs doux

En hiver, quand la température de l’eau est en dessous des 8 degrés, les indésirables ne sont plus une contrainte et sur des pêches rapides, certains appâts incontournables méritent toute votre attention.

C’est le cas du populaire maïs doux. Cette formidable petite graine rend hystériques les carpes.

Je ne vais donc pas en ajouter, seulement vous prodiguer un bon conseil. Surtout ne partez jamais à la pêche en hiver sans une boîte de maïs doux dans votre carry all…

Vers de terre & asticot

Le vers de terre est certainement l’esche la plus universelle qui soit. Je l’adore pour des pêches au flotteur en plan d’eau comme en rivière.

A cette époque de l’année, c’est incontestablement l’esche la plus instantanée qui soit ! Elle est également l’une des moins sélectives, mais à cette époque, un gros lombric placé sur une zone propice vous rapportera la plupart du temps plus de carpes qu’autre chose.

Et si ce n’est pas le cas, il faut alors chercher où se trouvent les carpes. Les asticots sont également très prenants en eau froide.

Les carpes adorent les dénicher sur le fond et peuvent passer beaucoup de temps sur le poste pour les consommer, ce qui augmente nos chances de les piquer !

Les incontournables pour l’hiver | pêche de la carpe !
Une boule d’asticots flottants, difficile pour une carpe de résister à une telle provocation !

Patate

Totalement délaissée, je reconnais volontiers qu’une bonne vieille pomme de terre c’est moins sexy que la dernière bouillette à la poudre de perlimpinpin, mais n’oubliez pas que les carpes elles, se fichent littéralement des modes…

Je l’emploie principalement en pêche à rôder et franchement, je suis toujours autant épaté par l’intérêt que lui portent les carpes et particulièrement en eau très froide !

A essayer impérativement !

Maïs cuit

Encore une esche très « classique » que la majorité des carpistes emploient au mieux pour gonfler leur amorçage en grand lac et en rivière, mais peu osent encore escher avec…

Il faut reconnaître qu’à la belle saison, cela peut vite se transformer en cauchemar quand les poissons blancs sont actifs.

En hiver cependant, tout change, quand des bips se font entendre, la plupart du temps c’est qu’une carpe a succombé à l’esche la plus universelle qui soit pour piquer Cyprinus Carpio : le bon vieux maïs !

Il est très important de le faire tremper 48 heures avant de le cuire suffisamment longtemps pour qu’il ait le temps de bien gonfler. Il est prêt quand les grains commencent à éclater.

Pour l’eschage, prélevez avant la fin de la cuisson quelques poignées de grains plus fermes qui vous permettront d’assurer de bons eschages.

Pellets

Les incontournables pour l’hiver | pêche de la carpe !
Le pellet est un bon appât, cependant, évitez d’employer des pellets trop concentrés en huile qui figent en eau froide !
Les incontournables pour l’hiver | pêche de la carpe !
Le pellet végétal est parfait en eau froide !

Les pellets sont dans certains cas excellents pour exciter des carpes amorphes. Il faut privilégier les pellets qui se dissolvent en eau froide, de nombreuses marques proposent d’excellents pellets.

Certaines les fabriquent comme la société Starbaits qui dispose d’une gamme très performante de pellets de toutes tailles et saveurs.

Attention aux pellets trop gras issus de pisciculture qui auront souvent tendance à flotter à cause du fort taux d’huile qu’ils contiennent.

En eau froide ce n’est pas le top ! Jouez du rappel à la fronde, une petite poignée toutes les 20 minutes peut être du meilleur effet !

Afficher plus

Articles liès à la même thématique

Chargement...