Bons CoinsTechniques & Stratégies

Le specimen hunting sur les lacs de plaine

de Robin Illner

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Avec leur faible profondeur, leur grande surface et leur abondance en plantes aquatiques et nourriture diverse, les lacs de plaine sont parmi les types d’eau les plus intéressants pour les traqueurs de grosses carpes en Europe.

Notre collaborateur Robin Illner adore pêcher ces eaux. Voici ses impressions et observations.

Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD

Les lacs de basse altitude se trouvent dans toute l’Europe et comprennent de nombreux lacs renommés du nord de la France.

L’Allemagne a également des eaux qui peuvent être classées comme des lacs de plaine.

Le Balaton en Hongrie est un autre exemple. Mais qu’est-ce qu’un lac de plaine exactement ?

Les lacs des basses terres ont une topographie particulière. Ces eaux sont caractérisées par une assez faible profondeur moyenne.

Selon la taille du lac, celle-ci varie généralement entre deux et cinq à sept mètres. Les lacs de plaine ne sont pas des systèmes fermés. Ils ont toujours une entrée et une sortie.

Les lacs du nord de la France, par exemple, sont alimentés par diverses petites rivières.

L’Alfsee au nord de l’Allemagne appartient également à cette catégorie. Bien que ces lacs puissent souvent s’étendre sur une énorme surface, certains d’entre eux ont un volume d’eau bien plus faible que de nombreux autres réservoirs et lacs de barrage trois fois plus petits.

Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD
Carpe géante d’un lac géant…

Ce scénario donne lieu à des phénomènes uniques. Certains de ces lacs des basses terres sont sujet aux fluctuations importantes des niveaux d’eau. J’ai souvent vu des eaux s’élever de plusieurs décimètres.

Sur un lac que j’ai pêché à plusieurs reprises au cours des derniers mois, j’ai été confronté à ce phénomène lors de chacune de mes sessions.

Le lac en question est alimenté par une grande rivière, qui est régulée par des déversoirs. La profondeur moyenne du lac est de deux mètres.

Les déversoirs sont ouverts chaque soir vers 21h00 et le lac s’élève à environ 2,5 mètres. Cela représente une augmentation d’environ 25% du volume d’eau.

Une différence énorme !

Cela peut produire différents effets selon la période de l’année. D’une part, pendant la période estivale, cela amène dans le lac une eau plus riche en oxygène depuis la rivière.

En revanche, à la fin de l’automne, la situation est très différente. L’eau froide de rivière alimente régulièrement le lac qui lui se refroidit très rapidement à son tour.

Cela raccourcit considérablement chez les carpes la phase d’alimentation automnale.

À l’inverse, cela présente l’avantage, surtout au printemps, lorsque la température dans les rivières augmente quelque peu, que l’eau du lac se réchauffée rapidement de 1 à 2 degrés.

Les poissons dans mon lac de basse altitude sont souvent actifs plus tôt que ceux dans les eaux plus profondes.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD
La température de l’eau est un paramètre important à prendre en compte.

Sur le plan technique les lacs de plaine sont des eaux assez complexes. Le courant, la température d’eau, la phase de la Lune constituent tous des paramètres qui influent la pêche.

La nourriture naturelle y est omniprésente pendant une grande partie de l’année. Mais je trouve que la pêche sur ces lacs est un vrai défi.

Ces lacs m’attirent plus que n’importe quel autre type d’eau et réservent toujours de très grandes surprises.

Fluctuations de température

Les lacs de plaine sont généralement sujets à de fortes fluctuations de température.

En raison du faible volume d’eau, le lac se réchauffe rapidement avec les premiers rayons de soleil au début du printemps, mais en revanche se refroidit aussi très vite lors des premiers gelés en fin d’année.

La phase de fraie commence souvent relativement tôt au printemps. Il n’est pas rare, quand le temps est doux, de voir la température de l’eau monter de 10° Celsius à 15° Celsius en seulement une ou deux semaines.

Le début de la période de frai annonce une période difficile pour les pêcheurs puisque les poissons passent en mode de reproduction et ignorent nos appâts.

L’influence de la lumière

La lumière est un facteur non négligeable. Les nuits claires avec une pleine lune, j’ai souvent bien moins de réussite qu’avec un ciel chargé, une lune décroissante ou pendant la phase de nouvelle lune.

La façon dont j’explique ce phénomène est que lorsque la profondeur de l’eau est faible et que la turbidité est réduite, la lumière de la pleine lune peut atteindre le fond.

Durant certaines nuits très claires avec une pleine lune et dans une eau parfaitement transparente il est même possible de voir ses appâts sur le fond à l’aide d’un aquascope.

Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD
L’observation du fond pour comprendre sur quoi on présente nos esches.

Sédiments

Lorsque je choisis un poste ou un secteur avec l’intention de bien amorcer, je fais attention à la composition du fond.

Dans mon expérience, la composition du fond peut varier fortement dans les lacs de plaine. J’aime bien trouver du gravier ou du sable dans la composition du fond.

C’est toujours bon, même sous une couche de plusieurs centimètres de sédiment mou.

Avec un bâton il est facile de sentir la nature du fond. Les sédiments graveleux sont beaucoup plus facilement infiltrés par l’eau et, par conséquent, mieux alimentés en oxygène.

Ceci, à son tour, est un facteur essentiel pour la survie des macro-invertébrés, les petites créatures dont les carpes raffolent.

Là où les carpes trouvent leur nourriture naturelle, nous sommes sûrs de pouvoir les attraper.

Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD
Nourriture naturelle.

Stock de nourriture

La production de toutes formes de nourriture naturelle pour les carpes est énorme dans les lacs de plaine.

Étant donné que la température moyenne de l’eau y est assez élevée pendant une grande partie de l’année et qu’avec le faible volume comparé à la surface, et les terres agricoles qui entourent ces lacs, les nutriments sont abondants, les herbiers y poussent très bien et occupent beaucoup d’espace.

Je connais beaucoup de lacs peu profonds où les herbiers sont si denses en été qu’il est impossible d’y prendre une carpe sans sortir avec le bateau.

À leur tour, les plantes aquatiques fournissent un habitat idéal pour les escargots. Les crustacés aiment aussi se cacher dans les systèmes racinaires.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Pendant ce temps, les moules vivent sur du sable dur ou du gravier fin. Chaque fois qu’il y a des moules, des escargots et des crustacés omniprésents sur une eau, nous avons de bonnes chances que les carpes y atteignent des poids très élevés.

Ces trois éléments alimentaires naturels sont très complémentaires et offrent à la carpe une teneur élevée en protéines et en bétaine.

Il s’agit de ressources alimentaires de grande qualité souvent présentes en grande quantité.

D’autres sources naturelles de nourriture incluent les larves de Tubifex et les vers de vase, très appréciés par la carpe et d’autres cyprins.

Mais la carpe doit dépenser beaucoup plus d’énergie pour trouver une poignée de larves de Tubifex qu’en ramassant trois moules ou deux écrevisses, par exemple.

Et moins d’énergie la carpe dépense dans la recherche de sa nourriture, plus son taux de croissance sera élevé.

Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD
Ces lacs sont faits pour produire naturellement de très gros poissons.

Montages

J’utilise plusieurs types de montage pour pêcher les lacs de plaine. Si je dois lancer parce que l’utilisation d’un bateau est interdite, je me sers d’un plomb inline de forme poire plate.

Ce plomb offre une bonne inertie assurant de bien piquer les poissons, et les emmêlages sont rares. Son poids se situe entre 120 et 140g.

Si le fond est vraiment très mou je descends encore en poids.

Partout où je peux poser mes montages en bateau je me sers d’une agrafe-plomb combinée avec un plomb à émerillon.

Ce type de montage offre un vrai avantage quand il y a beaucoup d’herbiers.

Quand une carpe fonce dans les herbes l’émerillon se déboîte de l’agrafe au lieu de se coincer dans les herbes en bloquant tout ou au lieu de trainer un gros poids d’herbes avec le risque d’arracher l’hameçon de la bouche de la carpe.

Une fois l’agrafe déboîté le fil peut glisser à travers, il y a peu de chance que la carpe se décroche et ensuite il suffit d’aller chercher cette dernière en bateau.

Quand je pose mon montage en bateau sur un fond relativement dur j’opte pour des plombs de fort grammage, souvent des 200g ou plus.

Je suis persuadé que les plombs n’alertent pas les carpes, donc autant les choisir gros pour mieux piquer.

Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD
Des montages simples avec des gros plombs

J’utilise des bas de lignes relativement simples. Je me sers beaucoup de la tresse gainée, dont je dégaine les derniers centimètres avant l’hameçon.

Mon hameçon préféré est un Wide Gape taille 4 ou 6 qui est peut-être un peu moins agressif qu’un Curve Shank mais qui, une fois bien pénétré a très peu de chance de décrocher, même lors des combats de force où quand une carpe se tanke dans un gros herbier.

Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD
Les hameçons Wide Gape décrochent rarement…

Je pêche beaucoup avec des bouillettes de 20 et 24mm (Rubby Dubby et Bloody Chicken) que je combine avec une pop-up de 16 ou 20mm. Sur les lacs de plaine il y a souvent des gros blancs.

Pour décourager ces derniers il vaut mieux utiliser des appâts et esches assez volumineuses.

Utiliser des petites bouillettes et esches ne produira pas forcément moins de carpes, mais on attire forcément plus de blancs ce qui revient à gaspiller une bonne partie de son amorce et à perdre son temps à repositionner ses montages.

Mais il existe des exceptions. Par exemple au printemps quand je préfère pratiquer une pêche en spot. Dans ce cas je pêche souvent avec une pop-up de 16mm.

Ces dernières sont trempées tout l’hiver dans un arôme liquide pour qu’elles sentent le plus fort possible.

Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD
Je pêche surtout avec des billes de 20 et 24mm.
Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD
Quand la magie opère…

Longueur du bas de ligne

Concernant la longueur de mes bas de lignes, ma vision est différente de beaucoup d’autres carpistes. J’aime les bas de lignes assez longs !

Dans les vidéos « underwater » on voit très souvent les carpes aspirer des appâts d’une assez grande distance.

Surtout sur les fonds durs j’ai l’impression qu’elles aspirent leur nourriture d’assez loin.

Cela m’incite à opter pour des bas de lignes de 30 cm de long. Bien sûr ce choix n’est pas fait uniquement au feeling.

J’ai comparé l’efficacité de ces bas de lignes avec ceux qui sont bien plus courts, et sur les lacs de plaine je pique clairement bien plus de carpes avec des bas de lignes longs !

Sur les fonds mous cela s’avère être plus important encore.

Quand le plomb s’enfonce dans les sédiments un bas de ligne plus long permet quand même à une carpe de saisir l’esche (et l’hameçon !) correctement.

Le specimen hunting sur les lacs de plaine | CARP LSD
Ces lacs nous réservent bien souvent d’énormes surprises !

 

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Afficher plus

Articles liès à la même thématique

Bouton retour en haut de la page
Chargement...
X
X