Techniques & Stratégies

La rivière en hiver. Le bon plan pour dérouler !

Nicolas Carrié

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Les rivières sont des milieux sauvages et naturels en constante évolution, en fonction du courant et des crues.

En hiver les poissons sont obligés de garder une certaine activité alimentaire en raison de l’énergie fournie pour lutter contre le courant. Un élément capital qui fait de la rivière une destination de choix pour la période hivernale !

Trouver le bon poste

Comment pecher la carpe en hiver | CARPLSDMalgré le fait que les carpes maintiennent une forme d’activité, cela ne veut pas dire qu’elles vont encore parcourir de grands trajets journaliers comme à la belle saison pour s’alimenter. Le but pour elles, c’est bien sûr d’économiser au maximum leurs forces en dépensant le moins d’énergie possible.

De ce fait, il est possible de trouver de fortes concentrations de poissons sur certains biefs. Dans ces conditions, il convient naturellement de ne pas négliger le choix du poste afin de trouver à coup sûr du poisson en partie actif.

En hiver les carpes vont rechercher des zones de confort où elles pourront s’abriter du courant et à proximité d’une source de nourriture afin de limiter leurs déplacements entre le gîte et le couvert.

Afin de dénicher le bon poste en hiver, il convient que celui-ci rassemble un maximum de points positifs, à savoir, des zones peu profondes bien ensoleillées, quelques obstacles qui viennent casser le courant, de la profondeur et le tout abriter du vent du nord, qui est généralement le plus froid.

Pour ce dernier point, le net peut nous venir en aide, en observant le cours de la rivière depuis Google Earth ou Géoportail, il est possible de trouver des biefs qui seront abrités du vent dominant et froid.
Une fois ces secteurs localisés à l’écran, il suffit de se rendre sur place afin de vérifier leur aspect et de sonder afin de se faire une idée des fonds.

Préparer son coup

Comment pecher la carpe en hiver | CARPLSD
En début d’hiver, un amorçage préalable peut rapporter de nombreux départs !

L’amorçage préalable en hiver joue un rôle prépondérant dans la réussite d’une partie de pêche, que ce soit pour une journée ou plusieurs jours. Préparer le poste en amorçant en amont va permettre d’habituer les carpes à trouver de la nourriture facilement sans trop faire d’effort.

Il va de soi qu’il est important d’avoir bien localisé le poisson, où encore mieux de connaître leur zone de tenue en hiver, les poissons ne vont pas parcourir des kilomètres dans le but de trouver de la nourriture, il vaut donc mieux amorcer peu et précis à proximité des tenues.

Pour ce qui est des quantités et de la fréquence, tout dépend de vos disponibilités et de votre proximité avec le poste, l’idéal étant d’en mettre un petit peu tous les jours.

Disons qu’un kilo est suffisant et ce, pendant au moins deux à trois jours avant la pêche, mais tout cela dépend surtout du gabarit de la rivière et de son cheptel, il est évident que les quantités pourront varier d’une petite rivière à un grand fleuve.

Dans certains cas, avoir la main lourde sur l’amorçage préalable peut rendre la pêche complètement folle. Si les conditions et la rivière s’y prêtent, plusieurs kilos éparpillés tous les deux jours deux à trois fois avant la pêche peut permettre de rassembler beaucoup de poisson et de réaliser des pêches presque meilleures qu’à la belle saison !

L’hiver est une saison difficile pour le pêcheur en raison du froid et du manque d’activité des carpes, mais un poste bien préparé en rivière peut vite faire oublier ces désagréments !

Comment pecher la carpe en hiver | CARPLSD
Même quand la nature semble figée, il est possible de prendre quelques carpes…
-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton Haut de page
Chargement...
X
X