Sessions - Récits

En toute intimité …

Nicolas Lévine

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Il existe des lieux qui dégagent quelque chose de spécial. Les tout petits plans d’eau sauvages ont cette faculté de créer comme une gêne, un sentiment d’interdit en quelque sorte.

J’ai eu la chance de pouvoir pénétrer dans l’un de ces « Redmire Pool » à la Française afin d’y passer quelques nuits. Une fois entré dans ce cocon de nature, j’ai pu découvrir, aborder et séduire ses demoiselles vierges en toute intimité…

Coup de foudre au premier regard…

Lorsque pour la première fois j’ai franchi la grille de ce plan d’eau d’à peine deux hectares, j’ai tout de suite ressenti cette atmosphère si particulière.
Emmitouflé au cœur d’une nature luxuriante et préservée, j’avais l’impression d’être le premier à toucher du doigt la pureté. Après avoir pas mal discuté avec le propriétaire des lieux, je savais d’ores et déjà que le cheptel était principalement composé de petits sujets et que rares étaient les spécimens passant les dix kilos.

À la suite d’un repérage minutieux, à scruter au pied de chaque buisson, à grimper dans le moindre arbre susceptible de me supporter, une zone particulière attirait mon attention. La plus sauvage.

Des tonnes d’herbiers, des arbres couchés dans l’eau et quelques belles poches de vase allaient devenir mon terrain de jeu. Ici, inutile de jouer le « british ». Les carpes ne sont pas ou peu pêchées et il va falloir privilégier le costaud au blingbling.

Ici, les habitantes sont de rudes campagnardes et il sera utile de sortir autre chose que la bijouterie pour les séduire…
Quelques carpes trahissent leurs présences en crevant ici et là la surface, tandis que d’autres plus timides laissent remonter quelques discrètes bulles ou font trembler des roseaux en bordure. L’eau étant relativement claire, les déplacements des carpes est relativement facile à observer, ce qui simplifie la mise en place de la stratégie.
Quel bonheur de se retrouver là à contempler ce petit miroir tandis que dans mon dos passent chevreuils et sangliers sur le chemin, c’est magique.

Ne pas sortir le grand jeu…

CARP LSD RECIT
Simple et terriblement efficace !

Comme dans la plupart des situations où j’ai à faire à de vraies petites sauvageonnes, les graines et particules vont m’accompagner dans ma quête. Facile à utiliser et peu couteuses, elles ont cette faculté d’être acceptés partout, tout le temps.

Un mélange de tiger broyées, chènevis et maïs doux me servira d’amorçage, tandis que des tigers équilibrées ou des petits dumbells escheront mes montages, simple et efficace !

Ces derniers seront déposés précisément sur de petites taches vaseuses au beau milieu d’herbier, à l’exception de ma dernière canne, qui elle, sera posée sur un tas de pierre près d’une bordure encombrée.

CARP LSD RECIT
Les petits dumbells sont parfaits pour pêcher sur un tapis de particules !

Afin d’être réactif et efficace lors d’une touche, je pêche avec un corps de ligne en tresse Submerge et freins serrés. Le bateau me servira à aller à la rencontre du fish une fois sorti des zones hots en pleine eau dans les herbiers… Vous l’aurez remarqué, rien de très complexe dans mon approche et ma manière de procéder.

Du classique qui a fait ses preuves !

Je vois trop souvent des apprentis « fashion angler » se comporter comme de vrais Anglais sur les berges et de procéder d’une manière totalement illogique et grotesque pour ne privilégier que l’apparence et la bonne photo Tarty… (rire).

Cannes basses, manivelles repliées, fils détendus, micro-montages… bref de la branlette cérébrale les trois-quarts du temps.

Revenons à nos carpettes ! Une fois les cannes tendues, je m’attendais à être un peu embêté par la blanchaille, du fait de ne miser que sur des graines. Il n’en est rien. Les cannes pêchent, et il ne faudra pas attendre très longtemps pour réussir à pécho une de ces demoiselles… Plusieurs petites communes viendront rejoindre le triangle, mais il y a-t-il des miroirs dans ce trou d’eau… ?

Derrière un petit emballage se cache parfois un gros cadeau…

CARP LSD RECIT
Les miroirs sont rares et chacune est un trésor que je sais apprécier…

Les pêches rapides s’enchaînent avec leurs lots de mini communes, quand une nuit d’été la température est très vite montée. Après avoir enregistré un départ presque immédiatement, m’offrant ma première miroir ici, j’allais entamer mon quart d’heure américain et réussir à glisser mes mains le long d’une créature aux formes parfaite.

Suite à un contact timide, je senti de suite que ma nuit allait prendre une autre dimension. De la douceur, de l’adrénaline, de la puissance, ce n’est qu’au bout d’un long moment que j’aperçu ma proie, et quelle proie ! Elle est là, fatiguée, s’offrant à moi juste avant de la glisser délicatement sur un matelas.

 

CARP LSD RECIT
La surprise est de taille !

Mon amour est devant moi, magnifique. Je viens de mettre à l’épuisette le plus gros poisson du plan d’eau, un amour blanc de 18kg bâti pour le combat… Je suis aux anges ! La séance photo s’effectue très vite et je laisse partir ma conquête avec un léger goût de déception face à cet instant toujours trop court (et oui je ne suis pas très performant…).

Le reste de la nuit je me rabattrais sur une petite boulotte histoire de ne pas finir ce moment seul. Au réveil, la satisfaction d’avoir accompli ma mission est grande et je savoure mon café/clope avant de reprendre le cours de ma vie.

Nous faisons de belles rencontres dans la vie, et il est important de les vivre pleinement. Un petit plan d’eau insignifiant pour certains peut devenir un paradis pour celui qui veut y voir la magie.

Nous pratiquons une magnifique activité qui est de capturer des poissons, partout, par tous les moyens, peu importe la taille du lieu ou des résidantes, pour moi le plus important n’est pas de prendre une carpe, mais d’être là à essayer de les prendre…

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Bouton Haut de page
Chargement...
X
X