Actus - InfosSessions - Récits

« BUTTHEAD », L’UNE DES PLUS GROSSES COMMUNES D’ANGLETERRE DE TOUS LES TEMPS !

de Simon Crow

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

C’est en 2016 que le lac Girton Main a attiré mon attention. La gravière du Nottinghamshire, qui s’étendait alors sur plus de 30ha, venait d’être reprise par AJS Fisheries.

Leur plan était de diviser le lac en deux, créant à la fois un lac de syndicat de 28ha pour les pêcheurs de spécimens et un lac à rendements connu sous le nom de The Cove qui serait formé en bloquant la baie nord-est de 4ha.

Personne ne savait vraiment ce qu’hébergeait le lac principal, à part qu’il y avait de belles communes jusqu’à 17/18kg qui rendaient la pêche intéressante. Le petit lac serait approvisionné en petites carpes provenant des étangs d’élevage de l’AJS.

« Butthead », l’une des plus grosses communes d’Angleterre de tous les temps !
Avec ses 28ha le lac Girton Main n’est pas un lac à carpes anglais typique !

La même année que Girton a été acheté par AJS, Pendleview Fishery du Lancashire a été mis en vente.

Ce lac commercial proposait la pêche depuis de nombreuses années et abritait trois très gros poissons pour la région.

Le plus gros était une commune connue sous le nom de Butthead qui ne pesait pas loin de 23kg, les deux autres étant une commune appelée Tuitti et une miroir appelée Measles qui avaient toutes les deux frôlé les 20kg.

Les nouveaux propriétaires de Pendleview voulaient fermer le lac en tant que pêcherie et ont donc mis les poissons en vente.

AJS a été appelé et un accord a été conclu pour acheter les trois plus gros poissons, qui sont ensuite allés dans le lac principal à Girton où ils feraient des cibles décentes pour le syndicat.

Les trois poissons avaient le potentiel de grandir davantage, ayant déjà bien poussé dans le Pendle qui était beaucoup plus petit.

« Butthead », l’une des plus grosses communes d’Angleterre de tous les temps !

En 2016, j’étais à la recherche d’un nouvel endroit pour pêcher.

Je vivais dans le Yorkshire de l’Est et travaillais chez Carp-Talk, pêchant principalement des nuits dans les eaux locales. Girton a attiré mon attention, mais c’était à plus d’une heure de route de chez moi, ce qui signifiait que le budget carburant allait être conséquent si je devais le pêcher correctement.

Bien que j’aie acheté le permis, je me suis dissuadé de pêcher là-bas la première année, non seulement à cause de la distance, mais parce que Butthead n’avait pas été capturé, déclenchant des rumeurs selon lesquelles elle serait décédée.

J’ai retardé les choses jusqu’à ce qu’elle fasse son apparition, soit environ 18 mois plus tard, en mai 2017, lorsqu’elle a été capturée à plus de 25kg !

Elle avait pris pratiquement 3kg dans son nouveau biotope, ce qui a fait exploser le moulin à rumeurs.

C’était tout ce dont j’avais besoin pour me motiver et j’ai planifié ma première sortie de pêche peu de temps après.

Comme Butthead, les deux autres « biggies » ont prospéré dans leur nouveau lac qui était riche en vie aquatique.

Il suffisait de couler sa casserole en bordure pour voir à quel point l’endroit était riche en nourriture. En un rien de temps, elle se remplissait de minuscules escargots noirs.

Je me suis lancé dans la pêche, attrapant de beaux poissons au cours de ma première année, le plus gros étant une vieille commune connue sous le nom de One Pec à 14,500kg.

Cela me demandait de gros efforts d’y aller tous les soirs après le travail, de m’y installer, de pêcher la nuit puis de repartir le lendemain matin.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Alors que le temps plus frais et les nuits plus sombres arrivaient, j’ai tourné mes attentions ailleurs, l’objectif étant d’y revenir l’année d’après.

« Butthead », l’une des plus grosses communes d’Angleterre de tous les temps !
L’un des résidents les plus âgés du lac, One Pec à 14,500kg en 2017 !

Pour une raison ou une autre, je l’ai à peine pêché en 2018. Le lac était de plus en plus pêché alors que les trois « biggies » prenaient du poids.

J’avais du mal à me motiver correctement et j’ai pêché le lac que très occasionnellement.

Avec le recul, je pense que la raison principale en était que Butthead s’était transformé en une carpe très insaisissable.

Comparée aux autres membres de l’A-Team, elle s’est à peine fait prendre. Et quand c’était le cas, cela n’avait aucune cohérence, jamais sur le même poste et principalement par les nouveaux membres lors de leur première ou deuxième sortie de pêche.

À l’automne 2019, la commune géante a été mise au sec pour la première fois à plus de 27kg, puis le Covid a frappé l’année suivante, ce qui a repoussé mes plans plus loin.

Ce n’est qu’en octobre 2021 que j’ai décidé de me ressaisir et de faire des efforts constants.

À ce moment-là, le lac était absolument rempli de poissons, ayant été inondé plusieurs fois par la rivière Trent à proximité.

Bien que le site de Girton soit clôturé, le petit lac n’était pas clôturé du lac principal (il l’est maintenant), ce qui a entraîné le déplacement de plus de 1000 petites carpes qui se sont retrouvés dans le grand lac.

« Butthead », l’une des plus grosses communes d’Angleterre de tous les temps !
L’une des rares miroirs de la population d’origine du grand lac…

 

Mes premières sorties en 2021 m’ont vu empiler les carpes de faible taille. Elles mordaient à toute heure du jour et de la nuit.

Cibler Butthead parmi tant d’autres allait être une tâche très difficile. D’autant plus qu’elle est restée aussi insaisissable qu’elle l’était depuis le premier jour où elle a été introduite dans le lac.

La seule façon de séparer Butthead des autres était de regarder les autres poissons, qui traînaient pour la plupart ensemble le long de la rive interdite à la pêche dans le coin sud-ouest.

Si vous restiez debout et regardiez cette zone pendant un certain temps, vous les verriez se manifester les uns après les autres. Il fallait éviter ces poissons, ce qui allait être difficile car ils se déplaçaient beaucoup.

« Butthead », l’une des plus grosses communes d’Angleterre de tous les temps !
Certaines des communes originales sont très spéciales, comme celle-ci !

Lorsque la saison 2022 a commencé à se réchauffer, certains des gars ont fait des pêches de folie de petits poissons.

C’était impressionnant pour ceux qui aiment les rendements et l’action, mais pour quelqu’un comme moi, ce n’était pas intéressant.

J’avais rejoint Girton pour attraper un gros poisson, et si je ne pouvais attraper qu’un seul poisson et que ce soit Butthead, je serais un homme heureux.

Je ne voulais pas être réveillé la nuit par une carpe de vingt-livres.

Mon plan à long terme était de m’écarter aussi loin que possible des petits poissons.

J’avais déjà décidé que j’allais cibler le plus la portion du milieu du lac parce que les poissons en bancs la traversaient rapidement, en route vers l’autre extrémité du plan d’eau.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Il y avait aussi beaucoup de profondeur (jusqu’à 12m), ce qui semblait parfait pour qu’une grosse carpe comme Butthead s’y cache. Un autre membre, Si Tolley, avait une vision similaire à la mienne.

J’ai appris à le connaître assez bien au cours de l’hiver, et c’était bien de trouver quelqu’un pour faire rebondir des idées.

S’asseoir là à attendre un « biggie » impliquait d’accepter pas mal de bredouilles, ce qui est difficile à faire dans un endroit avec autant de carpes.

Regarder d’autres membres attraper des poissons alors que vous êtes assis là à attendre, peut vous ronger. Il fallait un mental d’enfer, et quelqu’un à qui parler de vos progrès.

« Butthead », l’une des plus grosses communes d’Angleterre de tous les temps !
Au cours de l’hiver 2021/22, j’ai fait de mon mieux pour me mettre au diapason du lieu, en planifiant une campagne de printemps pour Butthead en 2022.

Ni moi ni Si n’avons eu grand-chose à montrer lorsque le poisson a commencé à se réveiller en avril, mais lorsque Si a attrapé Measles à plus de 20kg à la mi-mai (n’attrapant aucune autre carpe que celle-là) de la partie profonde au milieu, nous savions que nous étions sur la bonne voie.

Il l’avait eu à un endroit qui seulement quelques semaines plus tôt avait produit une commune de plus de 18kg à un autre pêcheur.

Il y avait quelque chose à tirer de cette information, alors quand la dernière semaine de mai est arrivée, je me suis dirigé directement vers cette zone.

J’avais posé des congés cette semaine ainsi que les deux premières de juin pour pêcher Girton. J’avais réglé tous mes engagements avec Avid, donc j’étais complètement libre pour pêcher là-bas.

Quand je suis arrivé au lac le dimanche 22 mai, heureusement, il n’y avait personne sur le poste que je voulais. Le temps était bon pour la période de l’année, couvert avec une basse pression et une pluie douce prévue pour toute la semaine.

Le vent était fort du sud avec des rafales à 50km/h. La toute première capture de Butthead à Girton avait eu lieu sur ce poste le 26 mai 2017. Bien que rien ne soit garanti, j’étais confiant.

Devant, il y avait une petite zone intéressante à 80 mètres de distance en eau profonde, propre et dure.

Je l’ai appâté avec quelques kilos de bouillettes DNA Bug, du maïs doux et du chanvre, en pêchant une canne de chaque côté.

La troisième canne, je l’ai placée à 40 mètres en bas d’une cassure dans 10m d’eau, sur un itinéraire de patrouille connu lorsque les carpes montent et descendent le lac.

Je m’étais engagé à faire une série de publications Instagram sur 24h de pêche sur la page Avid à un moment donné de la semaine.

Je n’étais pas sûr de ce dont j’allais parler : « Salut, bienvenu les gars, je suis en train de prendre une tôle ! » Ce genre de choses s’adresse davantage aux pêcheurs débutants qu’aux anciens.

Mon idée était de varier les sujets en mettant l’accent sur l’approche ciblant des gros poissons.

J’ai commencé à filmer à 19 heures le soir du 25 mai, trois jours après le début de ma session et toujours sans action.

À 17 heures le lendemain (le 26), j’étais en train de filmer le lac, parlant des deux grandes communes non capturées jusqu’à présent cette année.

Les conditions étaient idéales lorsque je me suis déconnecté et que je suis retourné dans le biwy pour échapper à la pluie et le vent qui soufflait maintenant sur ma zone.

Ma publication suivante était à 17h30, une image de mes jambes croisées devant la porte transparente du biwy qui était entièrement zippé alors que la pluie battait dessus.

Je venais de boire une tasse de café et de faire défiler les réseaux sociaux lorsque deux bips ont retenti sur la canne de gauche.

« Butthead », l’une des plus grosses communes d’Angleterre de tous les temps !
Le lac est un refuge pour la faune et regorge de nourriture !

Je portais déjà mes vêtements de pluie.

J’ai posé ma tasse, je suis sorti et j’ai refermé la porte, enfermant le chien à l’intérieur pour qu’il ne se mouille pas.

Je me suis promené vers les cannes, remarquant que la ligne était très tendue et que le scion s’était légèrement plié.

C’était cependant une touche inhabituelle pour Girton car normalement, les carpes ici font de bons départs.

J’ai ramassé la canne et je l’ai plié sur le poisson. J’ai tout de suite su que c’était quelque chose de sérieux à l’autre bout.

Ce n’était pas une petite. Ce poisson tenait le fond comme un silure, allant où il voulait, lentement et sûrement. Je ne pouvais rien faire.

Lors de son premier rush, il est allé à droite par-dessus mes deux autres lignes, avant de changer de direction et de partir à gauche.

Cela m’a permis d’entrer dans le biwy et d’atteindre mes cuissardes et ma caméra frontale. Le moulinet laissait échapper lentement du fil.

J’ai allumé la caméra frontale alors que la carpe se dirigeait toujours vers la gauche, en commençant par les mots : « Je pense que je suis attaché à un très gros poisson ! »

En bordure à gauche se trouvait un grand saule en surplomb. Alors que le poisson continuait à avancer, ma ligne semblait susceptible de se prendre dans ses branches, alors j’ai pataugé jusqu’au saule pour obtenir un meilleur angle.

J’ai dû plonger la canne sous l’eau pour protéger la ligne et j’ai ensuite suivi le gros poisson qui continuait sa route vers la gauche.

La veille seulement, j’étais passé d’un hameçon Armorok de taille 4 à un hameçon de taille 6, et je souhaitais maintenant rester sur la taille 4 pour me donner plus de contrôle.

Heureusement, personne n’était installé à gauche alors que le poisson continuait dans cette direction. Je ne pouvais rien faire d’autre que le suivre avec l’épuisette, en espérant qu’il était bien piqué.

Une vingtaine de minutes plus tard, après avoir marché jusqu’au 4ème poste situé à gauche du mien, j’ai finalement aperçu ce qui se trouvait à l’autre bout.

Au fond de moi, je savais que c’était une très grosse carpe. Quand j’ai vu les grosses écailles d’une commune à cinq mètres du bord, j’ai su que c’était l’une des deux grandes, soit Butthead ou Tuitti.

Je pensais que le combat était presque terminé, jusqu’à ce que le poisson me refasse un autre rush puissant.

Dix autres minutes s’écoulèrent avant que l’énorme commune ne commence à se fatiguer. Elle a roulé non loin du filet.

Heureusement, elle était fatiguée et elle est montée une dernière fois alors que je le guidais vers le triangle. J’ai vu sa queue alors qu’il passait par-dessus le filet, pensant que c’était Butthead. Tuitti a un lobe inférieur de la queue légèrement endommagé, alors que celui-ci était immaculé.

« Butthead », l’une des plus grosses communes d’Angleterre de tous les temps !
Yes, she’s mine!

Une fois qu’il était en sécurité dans le filet, j’ai regardé autour de moi pour découvrir que j’étais en bordure du poste 10, à environ 100 m de l’endroit où je pêchais.

Normalement, ces postes auraient été occupées, mais aujourd’hui, j’ai eu de la chance, ils étaient tous vides. Je suis retourné au camp de base.

Certains des gars avaient regardé avec des jumelles et savaient que j’avais un gros poisson. Si était sur la rive opposée et a été le premier à envoyer un texto.

La nouvelle s’est alors répandue et, en un rien de temps, sept gars se sont rassemblés pour un aperçu.

« Butthead », l’une des plus grosses communes d’Angleterre de tous les temps !
Mon chien Bow regarde dans le filet la plus grosse carpe qu’elle n’ait jamais vue !

 

La règle sur le lac est que tous les gros poissons doivent être manipulés dans l’eau. Les gars ont ensuite pris le relais et se sont occupés de tout, ce qui était bien nécessaire, car j’avais la tête dans les nuages.

Nous avons pesé la géante à 29kg, un nouveau record du lac et un record personnel au Royaume-Uni pour moi-même. Le poids en faisait l’une des plus grandes communes du pays, un poisson que j’avais rêvé d’attraper !

« Butthead », l’une des plus grosses communes d’Angleterre de tous les temps !
Un sacré poisson trophée !

Cibler Butthead était comme trouver une aiguille dans une botte de foin, rendue plus difficile par le fait que l’aiguille ne montre que très rarement où elle se trouve.

À part quand je l’ai attrapé, je ne l’ai vu qu’une seule fois.

C’était une observation fortuite alors que je me trouvais sur la rive sud.

De nulle part, j’ai vu sa masse géante glisser au bout de quelques roseaux à quelques mètres du bord, tout seul, loin des autres poissons. Je ne l’avais vu que quelques secondes ; mais c’était un souvenir qui a formé la base de mon plan pour finalement l’attraper.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Afficher plus

Articles liès à la même thématique

Bouton retour en haut de la page
Chargement...
X
X