InterviewsTechniques & Stratégies

Antony Muller – La machine alsacienne

Interview réalisée par Octylum

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------

Nous sommes tous plus ou moins à la conquête d’un poisson-trophée. Vous savez ?
Ces joyaux de la nature avec lesquels on aime généralement prendre la pose et avoir fière allure sur les réseaux sociaux.

Pour vous aider à accomplir cette noble quête, nous avons réalisé cet entretien, dans lequel Tony nous dévoile l’approche qu’il utilise pour y parvenir.
D’ailleurs, celle-ci tend à démontrer que nos chances de réussite sont infiniment plus grandes en utilisant des appâts de taille infiniment plus petite…

Quoi de plus normal, que de vouloir conquérir ce Graal ? Ou tout du moins de capturer ce poisson susceptible de faire chavirer nos cœurs et faire tressauter l’aiguille de notre peson sur ce chiffre évocateur : celui de cette énigmatique et fantasmatique barre mythique ?

Bien que ce ne soit apparemment pas ou plus une priorité pour certains pêcheurs à l’humilité sans faille, force est de constater que la tendance reste tout de même de taille !

 

-Bonjour Tony. Avant toute chose, je tiens à te remercier chaleureusement pour ta participation à cette interview. Une façon d’apprendre à mieux te connaître et de lever le voile sur ce mystère qui entoure toutes tes prises spectaculaires.
Alors dis-moi, qui es-tu vraiment ?
Quel est ton parcours halieutique et quel enseignement en as-tu tiré ?

Une fin heureuse ! | CARP LSD– Salut à tous, avec grand plaisir ! Généralement, mes proches me surnomment Tony ou la machine (rires), mais en réalité je m’appelle Anthony Muller.

C’est dans ma région de cœur, celle où je suis né, il y a une trentaine d’années, que tout a commencé. L’Alsace, une terre riche de toutes ses forêts et ses rivières, dans lesquelles j’allais crapahuter pour m’adonner pleinement à mon ancienne passion.

Effectivement, ancien moucheur et véritable autodidacte dans l’âme, j’ai d’abord appris à faire corps avec la nature, en me familiarisant avec son mode de fonctionnement, bien avant de me pencher sur d’autres facteurs techniques subsidiaires.

Cela m’a ouvert les yeux et m’a permis de prendre conscience qu’une bonne part de vérité se trouvait régulièrement à notre portée, qu’une véritable source de réponses et d’opportunités allait devenir la clé. Un véritable passe-partout m’offrant la possibilité d’ouvrir de nombreuses portes généralement fermées : à tous ceux qui semblent malheureusement les avoir ignorés.

Telles que : les phases lunaires, les pressions atmosphériques, le sens du vent, la température de l’eau et de l’air…

A mon sens, ce sont réellement des éléments importants à prendre en compte, avant d’aborder sérieusement une éventuelle session de pêche.

Le biotope, la nature du substrat et les variations de profondeur des eaux dans lesquelles on pratique… le sont tout autant !

À n’en plus douter, mes expériences m’ont également démontré qu’il ne suffisait pas de déverser aveuglément des appâts à n’importe quel endroit et d’attendre sagement que l’impensable ne se produise. Ces démarches étaient d’ailleurs vides de sens, car elles amenuisaient grandement mes chances d’attraper les poissons que je convoitais tant. Pour ce faire, j’ai toujours dû y mettre beaucoup de bonne volonté !!!

-Apparemment, la pêche de rendement est une pratique que tu apprécies beaucoup et elle te permettrait souvent de parvenir à tes fins ?

Généralement, je finis avec une seule canne ! | CARP LSD-Oui, effectivement ! Mais il faut savoir qu’avant d’y parvenir la tâche est rude, car elle attire inévitablement son lot de petites carpes et de poissons fourrages sur mes postes. Souvent capables de mettre ma santé à rude épreuve, parfois l’épuisement est total !

Une réelle contrainte pour certains, qui ne l’est pas pour moi ! Peut-être mon petit côté sado-maso refoulé, allez savoir ? Plaisanterie mis à part, elle est la clé de toutes mes réussites, je dirais même que sans cet inconvénient, mes résultats sont toujours moins probants.

Et puis comme le dit si bien ce dicton parfaitement adapté à la situation : on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs !

-C’est vraiment à se demander où tu vas chercher toute cette énergie et comment tu parviens à tenir cette cadence folle ?

-Écoutes, d’une manière générale, je ne ménage jamais mes efforts pour réussir à obtenir ce que je désire et je m’efforce toujours de garder cette ligne de conduite pour toutes les démarches que j’entreprends, le Spécimen Hunting en fait partie !

Même si elle est différente lorsque je travaille, cette cadence en question ou devrais-je plutôt dire ce rythme : j’ai l’habitude de le tenir et de l’entretenir devant mes fourneaux la journée et notamment la nuit lorsque je suis derrière mon bar.

Finalement, pour être honnête avec toi, je pense sincèrement que je parviens à puiser les quelques forces qu’il me reste en allant me ressourcer régulièrement au bord de l’eau, en m’abreuvant de ma passion et de la prise de tous ces jolis poissons, petits ou grands. Sportivité et adrénaline garanties !!!

Un moment unique ! | CARP LSD-Je m’écarte peut-être un peu de notre sujet, mais j’ai cru comprendre que tu t’intéressais également à un autre poisson ? Un poisson apparemment très vorace, capable de rapidement mettre à sac tous les amorçages ?

-Oui, tu as parfaitement raison, il s’agit de l’esturgeon et ma fascination pour ce dernier est récente. J’ai préalablement appris à bien le connaître, puis à le pêcher…

Malheureusement dans certains lieux sa présence donne lieu à des critiques injustifiées et notamment pour les raisons que tu viens d’évoquer dans ta question.

Mais pour moi, cet être ancestral vient de si loin, qu’il mérite grandement d’être traité avec tout le respect qu’il se doit ! À mes yeux, ce poisson est vraiment fabuleux. La taille qu’il peut atteindre est juste exceptionnelle et contrairement aux idées reçues, il n’est pas toujours facile à dénicher…

-Je m’aperçois que tu es un véritable passionné de « carp-fishing » et également de tout ce qui l’entoure. Mais revenons vite à nos grosses carpes et dis-nous-en un peu plus sur ton approche pour les capturer ?

– En fait, après avoir eu recours à différentes approches ces cinq dernières années, une seule d’entre-elles a réellement su retenir toute mon attention et elle s’est révélée être : THE SOLUTION !

L’utilisation des particules ! Effectivement, désormais j’use et j’abuse des particules qui ont la particularité de rendre tous mes spots rapidement opérationnels… Avant cela, j’avais eu le privilège de pouvoir observer longuement les carpes s’alimenter dans leur milieu naturel. En réitérant l’expérience à de maintes reprises, je me suis vite aperçu qu’elles émettaient moins de réticences à s’alimenter face à des appâts volatils, qu’elles préféraient aspirer ou filtrer en priorité, avant d’avoir à utiliser leurs dents pharyngiennes sur d’autres beaucoup plus imposants et consistants. …

Selon toute vraisemblance, ces dernières ne semblaient pas non-plus être très enjouées, voire excitées en présence d’amorçages réalisés avec des bouillettes pures. Des amorçages qu’elles ont malheureusement l’occasion de rencontrer trop régulièrement lors de leurs pérégrinations quotidiennes.

Attention ne vous méprenez pas, je ne dis aucunement qu’ils sont mauvais et que les poissons ne les consomment pas, mais qu’ils ne sont tout simplement pas adaptés à mes pêches de rendement !

Les ingrédients qui les composent doivent me permettre d’obtenir une bonne diffusion, donc une attraction instantanée, susceptible de déclencher rapidement des touches.

Jolie pelote mon pote ! | CARP LSD
Jolie pelote mon pote ! | CARP LSD

C’est une des raisons pour laquelle désormais, je déstructure systématiquement tous mes appâts et notamment ceux proposés par mon sponsor : d’excellentes bouillettes d’une qualité irréprochable, mais que je trouve tout de même terriblement plus performantes lorsqu’elles sont réduites en farine.

Et sur ce coup-là, je pense que les adeptes de sticks de taille XXL (principalement composés de billes crushées et agrémentés de quelques graines ou autres) ne viendront pas me contredire !

-Comment choisis-tu tes bouillettes parmi toutes celles de disponibles sur le marché ?

-En fait, c’est assez simple ! Au fil des saisons une large diversité d’insectes et de crustacés se développent abondamment dans l’air, le substrat ou les herbiers, il suffit juste de s’y intéresser à l’instant T pour savoir quelle bille utiliser.

Mais attention, à contrario, il faut également prendre en considération leur rareté dans certaines eaux et leur raréfaction en fin de saison dans d’autres.

Des éléments déterminants qui orientent également mes décisions. Gammares, chironomes, Trichoptères, éphémères, dreissènes, écrevisses et j’en passe, font partie intégrante de l’alimentation quotidienne des poissons et on les retrouve dans certaines gammes de bouillettes…

A titre d’exemple, j’utilise beaucoup la gamme SK30 qui est composée principalement de Squid, de Krill et de L030 (hydrolysat de thon), quand je désire proposer aux poissons une source potentielle de nourriture, susceptible de répondre à leurs besoins alimentaires et de combler certaines de leurs carences. Ou encore la gamme Signal composée principalement d’écrevisses, de gammares et de vers de vase, lorsque je pratique dans des eaux riches en nourriture naturelle.

Je les déstructure en une farine que j’agrémente de quelques graines utiles et d’un bon demi-flacon de Dip-attractor correspondant. Une fois détrempée avec l’eau du plan d’eau, j’y incorpore deux œufs battus au kilo, puis un sachet de pellet de la même gamme.

L'approche est bonne ! | CARP LSD-C’est stupéfiant ! Plus de trente années d’évolution, pour finalement revenir à des techniques vieilles comme le monde. J’ai cru comprendre que tu utilisais quelques graines (utiles), pour compléter tes amorçages, pourrais-tu me citer ton top 3 et nous expliquer clairement tes choix ?

-Bien entendu avec plaisir !

Sortie tout droit des abysses | CARP LSD
Sortie tout droit des abysses | CARP LSD

Mon premier choix s’oriente systématiquement vers du maïs doux, une graine dont les carpes raffolent et qui a la particularité de prendre du poisson partout.

Elle ne gave pas les poissons, elle est digeste et possède une instantanéité qui n’est plus à prouver. Mais, c’est avant tout pour son côté visuel et précisément sa couleur jaune pétante qu’il m’intéresse par-dessus tout… Il est toujours présent dans mes amorçages.

Mon second est le chènevis, au même titre que le maïs doux précédemment cité, il a l’énorme avantage d’être le meilleur démarreur de touches et ce, malgré des conditions parfois difficiles comme l’hiver.

Étant donné leurs petites tailles et leur teneur en matière grasse élevée, les graines de chènevis imprègnent formidablement bien tous les substrats sur lesquels elles sont déversées et elles parviennent également à intercepter les poissons évoluant dans les couches d’eaux supérieures, grâce à l’huile qu’elles contiennent.

Mon dernier choix est la noix tigrée que j’utilise toujours en petites quantités. Sa saveur plaît énormément aux carpes et sa texture me permet de rebuter une majorité de poissons blancs. C’est aussi une façon de laisser quelque chose de concrètement comestible sur le fond, que les poissons peuvent continuer à chercher.

-D’après toi, quels sont les principaux avantages que les particules et ton mélange ont à nous offrir ?

-Il en existe tellement, que cela me paraîtrait totalement utopique de pouvoir tous te les énumérer aujourd’hui, mais d’une manière générale : -Faire descendre les poissons qui se trouvent proches de la thermocline, quand elle est existante.
-Créer des grosses taches visuellement perceptibles sur le fond.
-Sa capacité et sa rapidité a imprégné le substrat. A titre d’information : une boule d’une quinzaine de centimètres, finira par couvrir et imprégner une surface d’environ un mètre carré.
-Sa volatilité sur un coup rendu actif. -D’inciter les carpes à chercher dans le substrat, donc de retenir beaucoup plus longtemps les poissons sur mes postes.
-D’éviter d’avoir à amorcer toutes les deux minutes donc, de pouvoir rester très discret sur mes coups, c’est primordial!

– Quelle est ton esche de prédilection pour réussir à attraper autant de gros poissons ?

Ma gamme préférée  | CARP LSD
Ma gamme préférée  | CARP LSD

-Pour escher mes lignes, j’utilise beaucoup des petits appâts équilibrés de 14mm, les Top-pops sont le compromis parfaitement adapté à mon style de pêche.

Je choisis souvent les jaunes ou les blanches car, il me paraît important qu’elles soient en adéquation avec la couleur des appâts mis à disposition dans mon amorçage.

Une esche principalement basée sur le visuel, qu’il m’arrive parfois de Diper avec un Dip-attractor correspondant, lors de mes premières déposes. Puis, lorsque je sais mes coups vraiment actifs, je ne réitère plus jamais cette action.

Pour finaliser mon eschage, j’accroche à mon hameçon un stick de pellets, généreusement nappés du dip correspondant (trempage 30 minutes).

Leur imprégnation à cœur est une étape importante, car le flux de gras qu’elle générera par la suite imprégnera bien le substrat, puis sera libéré dans la colonne d’eau à la moindre fouille. D’ailleurs, les taches d’huile qui finissent par éclater en surface sont des signes que j’aime bien visualiser de l’extérieur, car ils m’indiquent souvent que la touche est proche.

-Merci beaucoup Tony. Pour conclure cet entretien réalisé à distance et pour libérer nos lecteurs qui doivent sûrement s’être endormis à cette heure, je te poserais juste cette dernière question : mais alors mon grand ! Et techniquement parlant ?

– Ma réponse sera courte mon petit ! Car ma technique spécifique fera l’objet de deux articles que je compte prochainement écrire.

Le premier vous expliquera clairement ma manière de faire et le second abordera un sujet lié à la réalisation de mes montages, donc d’ordre mécanique.

Je compte également rédiger un petit récit pour rendre un dernier hommage à un poisson majestueux, que je n’oublierai jamais. En attendant de trouver l’inspiration et surtout le temps pour y parvenir, je vous souhaite à tous et à toutes, une excellente saison 2020.

-- ESPACE PARTENAIRE(S) --
------------
Étiquettes
Bouton Haut de page
Fermer
Fermer
Loading...
X
X